Catégorie : Louis de Funès

Hebdo – semaine 5, 2015

Lundi  Papy fait de la résistance Un film que Louis de Funès aurait dû tourner, mais qui lui rend bien hommage avec ses myriades de grands personnages du cinéma français, dont certains […]

Hebdo – semaine 3, 2015

Lundi  La soupe aux choux Un film à la fois culte et réputé idiot : c’est le même paradoxe que celui qu’on retrouve dans l’oeuvre. Car au-delà des fantaisies auditives constituant l’origine-même de […]

Hebdo – semaine 51, 2014

Lundi  L’Avare Dans un film pareil, le scénariste et le dialoguiste font tout. Mais, problème : plus fort qu’Audiard n’aurait jamais pu être, Molière se cache derrière tout ça. Cinématographiquement parlant, il ne […]

Hebdo – semaine 50, 2014

Lundi  La zizanie Il n’y a rien de bien original à dire quand on a déjà vu tous les autres de Funès. On le connait au sommet de son art, il n’ennuie […]

Hebdo – semaine 48, 2014

Lundi  Les aventures de Rabbi Jacob On ne peut pas se plaindre du rythme de ce film ! Presque excessif mais jamais au-delà de la limite supportable, il permet de ne pas perdre […]

Hebdo – semaine 46, 2014

Lundi L’aile ou la cuisse Comment ne pas se répéter en rédigeant la critique des grands de Funès ? Il n’y a rien qui puisse lui barrer la route quand il entre dans […]

Hebdo – semaine 42, 2014

De retour de vacances cinématographique, je reprends la plume là où je l’avais laissée, à savoir…à l’hebdo d’il y deux semaines ! Lundi La folie des grandeurs Du grand Louis de Funès, aussi […]

Hebdo – semaine 39, 2014

Lundi Jo « Mais faire tous les films avec le même acteur, ce n’est pas répétitif à la longue ? », me direz-vous. Et bien non, et ce film appuie ce fait : pour une fois, […]

Hebdo – semaine 38, 2014

Lundi L’homme-orchestre L’idée est bonne, de Funès y est bon, mais ça part un peu dans tous les sens à partir d’un moment. Comment expliquer que tout se passe bien jusqu’au moment […]

Hebdo – semaine 37, 2014

Lundi Hibernatus Évidemment un grand classique de son époque, mais pas pour autant démodé. Louis de Funès n’y est pas ennuyeux ni répétitif dans son rôle, et c’est une des premières fois […]

%d blogueurs aiment cette page :