Inclassable

Communauté Discord : un organisme politique ?

0
(0)

La gestion d’un serveur Discord a un côté très politique. Ceci est une réflexion visant à expliquer pourquoi, et à déterminer comment gérer tout ça.

Sommaire

  1. Gestion + ambiance = politique
  2. L’anarchisme discordien
    1. Exercez votre influence
  3. La dictature discordienne
    1. Pourquoi chacun est responsable de la politique du serveur
    2. La dictature malgré soi
  4. Le leader
  5. Conclusion

Dans ma série sur la gestion d’une communauté Discord, j’ai couvert « Comment créer un serveur Discord » et « Comment gérer un serveur Discord ». Mais il manquait quelque chose à ce déballage d’infos concrètes. Cette chose, elle se situe entre l’ambiance et la gestion. Elle est souvent abstraite et c’est une préoccupation inévitable.


1. Gestion + ambiance = politique

Discord offre bien plus d’outils qu’un réseau social typique. Discussion vocale, discussion écrite, conversations thématiques, et surtout un système de rôles qui permet de créer son propre système hiérarchique… C’est un véritable bac à sable de la politique en ligne.

Attention, ce n’est pas parce que je parle de rôles que je parle de jeu de rôles. Même si vous ne voyez rien de politique aux communautés Discord dont vous êtes membre, modo ou admin, c’est un fait : vous faites partie d’un organisme politisé. Étant moi-même apolitique, c’est un aspect que je ne néglige pas. Nombreux sont d’ailleurs les serveurs expérimentaux qui instituent volontairement un « régime » précis.

La politique de votre serveur sera naturellement constituée de vos actions de modération, ce qui se rapporte au deuxième article de ma série. Mais là où ça devient intéressant, c’est que votre base politique va changer à mesure que les membres arriveront, resteront et partiront.

Le peuple mécontent d'une communauté Discord

En théorie, Discord offre à ses utilisateurs toute la liberté du net. Si la plateforme marche si bien, c’est d’ailleurs parce qu’elle a multiplié les possibilités (les libertés) dans la création d’une communauté. Mais qui dit « communauté » dit « interactions », donc règles de savoir-vivre. Chaque serveur a sa manière de les faire appliquer. Pour le confort d’un petit groupe, il n’est pas aberrant d’avoir un système très autoritaire, ce qui va à l’encontre de la liberté théorique du net.

En multipliant les libertés, Discord a multiplié les manières d’en priver ses utilisateurs. Au cœur de cet apparent paradoxe, tous les équilibres sont possibles. En plus de ses thèmes, de sa gestion et de sa tonalité, il est donc inévitable que votre serveur ait une facette politique, et voici comment en tirer parti.


2. L’anarchisme discordien

Si vous sentez que votre Discord vous échappe (en bien ou en mal), ne cherchez pas à le contrôler à tout prix mais adaptez votre politique. Vous pouvez plus ou moins appliquer les règles, c’est-à-dire plus ou moins les faire respecter.

Une politique idéale est une politique anarchiste. N’y voyez pas une revendication idéologique : il est normal, pour n’importe quel membre du staff d’une guilde, d’aspirer à ce que les règles soient appliquées sans que personne n’y soit pour rien. Il s’agit là de l’application littérale de la liberté du net. C’est l’anarchisme, à ne pas confondre avec l’anarchie, évidemment (parce que laisser les membres faire la loi, c’est rendre tout le monde malheureux).

En fait ça dépend du serveur. Chaque serveur a sa façon de modérer, d’appliquer les règles qu’il écrit. Même avec un fond et une forme, un règlement sera flexible en fonction du staff.

Caligo

2.1 Exercez votre influence

L’activité de membres aux idées différentes va participer à l’idéologie involontaire de votre communauté. Elle va la fragiliser, la consolider ou simplement la modifier. C’est là que le rôle de l’administrateur et des modérateurs est primordial. Donnez à votre communauté ce que vous voulez qu’elle vous donne. Ainsi vous exercerez une influence bénéfique à tous.

L’anarchisme est toutefois un idéal, voire une utopie. Si j’arrive à l’entretenir sur le Discord Quantième Art, il n’est jamais tout à fait stable et d’autres serveurs auront carrément du mal à s’en approcher. Même en tant que créateur du Discord « Royaume des Bisounours », vous ne pourriez pas vous passer de règles en guise de sécurités. Car rappelez-vous : les règles ne sont pas tant là pour imposer des restrictions que pour justifier vos actions. Exactement comme des lois, elles justifient la sanction de l’individu en infraction pour le bien commun.

Ici, le pouvoir législatif rejoint le pouvoir judiciaire. Je vous laisse faire vos propres analyses sur le fait que ces deux pouvoirs, ainsi que le pouvoir exécutif, ne sont quasiment jamais séparés sur Discord.


3. La dictature discordienne

Si vous aspirez à une communauté autoritaire, cela ne vous intéresse sûrement pas d’avoir quelque chose à offrir à vos membres. Peut-être aimez-vous simplement le pouvoir – et je vous comprends ! Mais une véritable dictature discordienne est impossible puisque chacun est libre de quitter quand il veut de toute manière. Ou bien il faudrait que vous ayez un système de chantage basé sur le harcèlement, et, euh… ne faites pas ça ?

Au mieux, une dictature discordienne sera un cercle fermé : vous n’aurez pas de communauté à proprement parler.

Pour aller plus loin (un peu par jeu), je dirais qu’une communauté Discord tend à être un système anarchiste et oligarchique, dans le sens où vous aurez probablement un staff, et que vous le choisirez en fonction de ses affinités avec la vocation de votre serveur. C’est du népotisme positif, et en soi un symptôme de dictature constructive. En gros, Discord recrée la politique de la Rome antique, et ça, c’est classe.

Ça a l'air drôlement précis quand même…

Ce que je veux surtout montrer par là, c’est que des éléments dictatoriaux peuvent s’insinuer dans votre politique. Et parfois ils sont nécessaires. Aux membres de déterminer si ça leur convient. Ils peuvent aussi essayer de faire mieux si ça leur chante. :þ


3.1 Pourquoi chacun est responsable de la politique du serveur

Plus un serveur est actif, plus il est instable, et plus vite vous risquez de devoir appliquer les règles sévèrement. En période de forte instabilité (aussi connue sous le nom de « drama »), votre régime deviendra plus autoritaire, moins anarchiste. Ce sera normal, car ce sera pour le bien commun. Cela peut aussi être signe que vous vous dirigez vers une réforme. Car même si vous appliquez à la lettre tous nos bons conseils, vous ne serez pas exempts d’inattendus et de problèmes.

Le conseil de V

Une réforme n’est pas forcément un drame, et le cycle anarchisme / autoritarisme n’est pas une fatalité. Cependant, cette fluctuation doit être prise en compte, car elle peut rendre la communauté difficile à vivre émotionnellement pour certains membres et la transformer (parfois négativement) par effet domino.

En effet, les membres les moins sages contribueront à la réduction des libertés communes. Car une infraction appelle à l’action, donc à l’autorité. Et comme vous ne pouvez pas vous permettre de favoritisme sans faire empirer les situations les plus délicates, cette autorité s’appliquera à l’ensemble du serveur ; elle sera égale pour tous les membres, même ceux qui n’y sont pour rien si l’ambiance dérive en mal.


3.2 La dictature malgré soi

Ce que je viens de décrire est un phénomène rigolo jusqu’au moment où tout part en vrille et que vous vous retrouvez à faire une dictature malgré vous dans une tentative de rendre justice à tout le monde. Car dans ces moments-là, des erreurs passées qui n’avaient eu aucune importance vont remonter. Dans le pire des cas, tout le monde se sentira lésé. La pression sur le staff sera à son comble et je vous recommande de vous reporter au second article pour savoir comment l’affronter.

C’est alors la frustration des membres qui conduit à une mauvaise ambiance. Ce cercle vicieux a sérieusement endommagé – voire détruit – plusieurs communautés que je connais. La mienne y a gagné quatre mois de tensions en 2019, plusieurs bannissements et plusieurs personnes parties blessées. C’était évitable – et peut-être aurais-je su éviter cet épisode si j’avais lu un article de ce genre à l’époque. Mais ça peut toujours arriver.


4. Le leader

Il y a une distinction technique de Discord que je n’ai pas encore faite. Le fondateur d’un serveur est par définition son leader. C’est une position unique qu’on ne peut pas transférer avec un rôle (cela se fait dans le panneau d’administration du serveur et il ne peut y avoir qu’un leader à la fois).

Le leader est le seul membre qui peut supprimer le serveur, transférer la position de leader et tout modifier – tout ça même sans rôles. Il est aussi immunisé à toute sanction. Il a le « pouvoir absolu » et personne ne lui a demandé son avis. Et ça peut toujours servir.

Agnès dirigeant sa communauté Discord

Votre Discord est votre maison, donc ce sont vos règles. Vous pouvez exécuter les choses comme bon vous semble. C’est votre droit. Vous pouvez toujours expulser/bannir les gens si vous pensez qu’ils vont nuire à votre serveur, même s’ils n’ont rien fait de mal selon les règles. Mais vous devez être prudent et penser intelligemment. Si vous bannissez tout le monde juste parce que vous ne les aimez pas, vous risquez de vous retrouver sans personne sur votre serveur. Assurez-vous que vos décisions sont raisonnables. Vous avez le dernier mot, mais donnez aux gens le sentiment de la démocratie, en écoutant ce qu’ils ont à dire. Gardez votre « pouvoir ultime » pour les situations extrêmes et les cas particuliers. D’autres fois, essayez d’être communicatif et ouvert aux discussions. Un grand pouvoir s’accompagne d’une grande responsabilité, alors utilisez vos pouvoirs de manière intelligente et pensez toujours aux conséquences.

RunFree

Le vrai paradoxe de Discord, c’est que malgré toutes les possibilités qu’offre la plateforme, la démocratie est la politique la moins bien représentée dessus. Peut-être même qu’un bon Discord ne peut pas être une vraie démocratie. Mais je laisserai des gens plus compétents que moi philosopher là-dessus ! Personnellement, je voulais m’en tenir à ouvrir quelques pistes de réflexion. 🙂


5. Conclusion

Peut-être que rien de ce que j’ai décrit ne vous arrivera. Vous pourrez connaître d’autres problèmes, ou aucun. Toutefois, une solution commune à beaucoup de soucis consiste à simplement vous assurer que les membres se sentent bien – au moins les piliers, car ce sont eux qui participent le plus à l’ambiance après votre staff. Et votre base politique part de l’ambiance.

En période de troubles, de nombreux membres préféreront taire leur ressenti par crainte de vous blesser, et finissent par imploser. Ils attendent (voire provoquent) un drama afin de se fabriquer un prétexte pour partir, et blâment la mauvaise gestion. D’après mon expérience, ces membres sont en réalité les meilleurs. Ils se sentaient vraiment impliqués et leur comportement s’explique par le fait que ce sont eux qui souffrent le plus de partir.

Gardez cela à l’esprit et rappelez-vous qu’il y a toujours une raison à tout. Surtout, il y a quelque chose que vous pouvez faire (et que vous pouvez inviter à faire) qui n’est pas possible dans la plupart des organismes politisés. Cette chose, Discord a été conçu pour. Ça s’appelle « communiquer ».


Merci pour votre lecture ! J’espère avoir aidé. Si vous avez des remarques ou des questions, laissez un commentaire et je vous y répondrai sans faute.

Soutenez le Quantième Art et débloquez du contenu exclusif !

Une petite note pour m'aider et/ou me motiver ?

Note moyenne : 0 / 5. Votes : 0

(Psst, cet article n'est pas encore étoilé)

Je suis navrée de ne pas vous avoir été utile

Dites-moi ce qui ne va pas…

…c'est anonyme !

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Max-Louis

Bon jour,
De la tactique à la stratégie, tout est une question d’organisation, de gestion … Un très bel article qui me fait penser à ce fameux livre de Canetti « Masse et Puissance » dont il fait part des masses, celles ouvertes, fermées, comment elles réagissent et inter-agissent dans des contextes sociaux et politiques …
J’ai aussi apprécié dans cet article, les mots en citation :  » … donnez aux gens le sentiment de la démocratie, en écoutant ce qu’ils ont à dire … » c’est exactement ce que l’on vit … comme quoi tout est transposable … 🙂
Max-Louis

Sid

Re, j’ai parcouru ta série d’articles sur Discord, je confirme mon précédent com: ce sont des conseils avisés pour la très grande partie d’entre eux

Une démocratie sur Discord… Je n’en ai jamais vu non plus, à part sur des décisions peu importantes (du style des votes à la majorité pour décider d’une soirée en vocal), très franchement je pense que c’est impossible pour la même raison que de fait, c’est souvent impossible IRL: donner exactement la même voix et le même pouvoir à tout le monde (sans distinction) reviendrait à une ochlocratie donc à un chaos, et permettre aux dirigeants de s’appuyer sur la majorité pour justifier leurs pouvoirs personnels, ce serait appuyer une sorte de démagogie au service d’une oligarchie. Donc très franchement, mieux vaut une oligarchie qui s’assume, mais qui sait écouter la base, surtout quand ce sont des membres intéressants et constructifs qui disent des trucs pertinents. Cependant, soyons honnête, aucun fonda ne va donner les clés de son serveur à une troupe instable qu’ils ne connaissent pas !

Certains crieront à l’élitisme, je pense qu’une vraie élite, c’est celle qui sait diriger pour le bien du plus grand nombre, qui ne vit pas dans sa tour d’ivoire et qui montre l’exemple. Sinon, il s’agit juste d’une caste d’autocrate, d’une nomenklatura, on appelle ça comme on veut mais c’est jamais beau quoi.