Inclassable

Comment gérer un serveur Discord

0
(0)

Vous avez créé un serveur Discord et vous avez besoin de savoir comment le gérer ? Voici un guide détaillé à ce sujet !

Cet article est le deuxième d’une série de trois sur la gestion d’un Discord. Il fait suite à « Comment créer un serveur Discord ».

Sommaire

  1. La gestion structurelle
    1. Installez des filtres
  2. Quelques notions de modération
    1. Établissez un règlement
    2. Soyez juste
    3. Intervenez sans humilier
    4. Adoptez la présomption d’innocence
      1. Partez du principe que tout le monde est de bonne foi
    5. Rien IRL ne justifie un comportement IVL
    6. Communiquez
    7. Ne cédez jamais à vos sentiments
      1. Valorisez le comportement « modérateur » des non-modérateurs
    8. Vous n’êtes pas responsable de ce que les membres ressentent les uns pour les autres
    9. Personne n’est censé tout savoir des actions de la modération
    10. Considérez les faits en face
    11. Les membres sont des batteries
    12. Déléguez
  3. Votre équipe
  4. Les sanctions
  5. L’intégration des nouveaux membres
  6. La gestion émotionnelle
    1. Laissez le serveur évoluer
    2. Le folklore
    3. Chacun est libre
    4. Soyez vous-même
  7. Et après ?

Dans ce second billet, je vais tenter de couvrir les aspects nécessaires à la gestion de sa communauté au sens large. Ce que j’y décris vaut normalement pour un serveur assez actif de quelques centaines de membres, donc ne vous étonnez pas si vous avez l’impression de ne pas avoir besoin de tout ce que j’y dis. Dans tous les cas néanmoins, vous serez paré !


1. La gestion structurelle

Qui se rappelle du principe en or ? « Le besoin crée la communauté, jamais l’inverse ». Bien sûr, cela ne veut pas dire que vous ne devez rien ajouter sous prétexte qu’on ne vous le demande pas. Faites simplement attention à ne rien laisser qui ne sert pas.

Pour trouver le juste milieu, soyez à l’écoute. Ouvrez par exemple une boîte à idées où les membres peuvent faire des suggestions. Les sondages ne sont pas forcément la meilleure option car les personnes qui y répondront, pour la majorité, seront déjà impliquées dans le serveur. Entourez-vous d’un staff prêt à déterminer ce qui vaut le coup d’être tenté, et n’hésitez pas à revenir en arrière dans vos choix.

N’hésitez pas à être un peu créatif dans les rôles et canaux que vous créez. Vous pouvez avoir un rôle Modérateur, Animateur, etc. du moment que ça avance le serveur à quelque chose et que tout a une utilité.

Un autre juste milieu à trouver, c’est la quantité de changements. Trop peu et le serveur paraîtra figé (ce qui n’est pas forcément un mal si cela convient à la communauté !) ; trop et les membres auront du mal à trouver leurs repères. Pour régler cela, essayez de grouper les petits changements et de faire les plus gros à part.


1.1 Installez des filtres

En fonction de la structure de votre serveur, vous pouvez imaginer différents types de « filtres » qui empêcheront par exemple les raids, ou limiteront l’accès à certains membres que vous jugeriez indésirables. Pour cela, vous pouvez réclamer une action de la part des nouveaux arrivants : prendre des rôles, se présenter, bref… Prenez des précautions.

Un salon présentation qui bloque l’accès au serveur tant qu’une présentation n’a pas été faite par le membre, […] c’est pratique contre les raids et les trolls. Sinon, tout dépend du serveur […]. Certains vont avoir une tolérance 0 sur les trolls, d’autres vont complètement les accepter même si le troll en question est complètement irrespectueux. Pour moi il vaut mieux juste intervenir en cas d’abus ou si quelqu’un se sent blessé par certains trolls (dans l’idée).

Caligo
Gandalf modérant son serveur Discord

2. Quelques notions de modération

Il y a une forte idée préconçue autour des modérateurs que je voudrais débunker : on voit souvent en eux des policiers qui vont nous gronder si on fait une bêtise. Pourtant, un bon modérateur doit s’assurer, dans la mesure du possible, que tout le monde soit à l’aise, et il se trouve que « gronder les gens » n’est que rarement une bonne manière d’y arriver.

Les sanctions font évidemment partie des prérogatives d’un admin ou d’un modo, mais mettre cela en avant, c’est négliger toutes ses autres responsabilités et actions. Alors reprenons depuis le début et voyons les principes de base.

Utilisez des bots qui disposent d’outils de modération et qui permettent des protections contre les raids. Désactivez la mention @everyone et gardez les rôles invisibles s’ils n’ont vraiment pas besoin d’être mentionnés. Vous pouvez également restreindre certains canaux jusqu’à un certain niveau* afin que les nouveaux-venus ne puissent pas créer de liens ou télécharger des photos, mais faites attention à ça, car cela peut également décourager les gens de publier.

Élargissez votre équipe, surtout si vous êtes dans des fuseaux horaires différents, afin qu’il y ait toujours quelqu’un pour surveiller le serveur. Quant aux personnes ayant un comportement toxique/de troll, essayez de les ignorer et ne leur donnez pas l’attention qu’elles recherchent si elles commettent des infractions mineures. Si leurs infractions sont plus graves, n’hésitez pas à agir. Vous pouvez aussi les MP** pour communiquer, mais quand vous êtes sûr de vous, n’hésitez pas à faire quelque chose. Si vous souhaitez les avertir ou les muter***, utilisez les commandes dans les canaux privés. Vous pouvez également activer le mode lent si vous pensez que la tension monte trop.

RunFree

* Cela nécessitera un bot avec une fonction Niveaux, comme Mee6.
** Message Privé ; ici : « les contacter en message privé ».
*** De l’anglais “to mute” : les empêcher d’écrire.

Minion modérateur

A. Établissez un règlement

C’est suuuuuper important, même si vous êtes naturellement coulant. Pourquoi ? Parce que les règles ne sont pas tant là pour imposer des restrictions que pour justifier vos actions. C’est une sorte de contrat : le membre a signé pour les respecter, et s’il ne le fait pas, il ne doit pas s’étonner d’en souffrir les conséquences.

Respect, politesse, pas de trolling et pas de spam : c’est vraiment la base (sauf si vous acceptez ça, à vos risques et périls). Vous pouvez aussi plus simplement prescrire le respect de la Nétiquette.


B. Soyez juste

Perceval le Gallois le savait

Je sais, j’enfonce un peu des portes ouvertes, mais ce n’est pas si simple qu’il n’y paraît. Dans votre communauté, vous allez naturellement vouloir que tout vous convienne. Si des gens sont chez vous, c’est que votre gestion leur convient (ou alors ils ont un intérêt ailleurs ; ou bien encore ils aiment se faire du mal, et croyez-moi, ça peut arriver). Mais cela a des limites.

Il faut donc vous assurer que vous agissez pour le bien de la communauté et non pour vous-même. Cela peut passer par l’acceptation de membres que vous n’appréciez pas forcément. Et oui. Sauf si la communauté ressent la même chose, bien sûr. En revanche, ça ne veut pas dire qu’il faut essayer de satisfaire tout le monde, parce que ça, c’est le burn out assuré. Laissez les gens trouver leur place.

Assurez-vous aussi de connaître la situation dans son ensemble avant d’agir. Il faut toujours retrouver le contexte. Pour cela, vous pouvez imposer un terme à un débat (quitte à interdire aux gens de parler), ce qui donnera le temps à votre équipe et à vous-même de retomber sur les faits. Enquêtez par exemple en demandant leur avis aux gens concernés en privé. Utilisez aussi la fonction de recherche de Discord pour retrouver les éléments importants.

Bouton « Rechercher » de Discord.
Un formidable allié de la modération.

C. Intervenez sans humilier

Selon moi, c’est le principe le plus important.

Si vous intervenez en public en tant que modérateur, assurez-vous que la personne ne se sente pas humiliée. Expliquer gentiment, ça marche souvent. Tourner en dérision est une autre option. L’intervention publique est néanmoins utile car elle montre à votre communauté que vous agissez pour elle.

Le roi Arthur modérant son serveur Discord

Privilégiez la sanction en privé quand une intervention plus sévère est nécessaire. Cela évite de jeter de l’huile sur le feu.


D. Adoptez la présomption d’innocence

Ne partez jamais du principe que quelqu’un a tort si vous n’avez ni preuves ni témoignages que vous pouvez croire sur parole. Et même si c’est le cas, ne le laissez pas sentir ! En cas de litige, traitez toutes les parties de manière égale, quels que soient vos soupçons. Cela vous évitera la plupart des biais liés à votre affect et facilitera l’enquête.

Cela nous amène aussi au principe D.1 :

D.1 Partez du principe que tout le monde est de bonne foi

En effet, le meilleur moyen de gérer les trolls, c’est d’aller dans leur sens. Ainsi, vous frustrerez les moins subtils et vous vous faciliterez la tâche de dévoiler les plus discrets.

Quand l’infraction devient suffisamment évidente (ou si les choses vont trop loin), la sanction peut tomber. Évidemment, il faut toujours mettre un terme aux tensions, même un peu brutalement, avant qu’elles ne dégénèrent.


E. Rien IRL ne justifie un comportement IVL

On a tous plus ou moins tendance à utiliser le monde virtuel comme complément à la vie réelle. Souvent, sous couvert de l’anonymat, on se croit le droit de se soulager de nos soucis en étant toxique sur les réseaux sociaux. Ce n’est pas forcément conscient mais ce n’est jamais une excuse.


F. Communiquez

Que ce soit par négligence ou par flemme, on a souvent tendance à ne pas assez communiquer. Quand on a accès à tout ce qu’il y a sur un serveur, c’est un comportement qui se banalise rapidement. Cependant, il est important de se rappeler à quel point il peut être insécurisant pour un membre de ne justement pas pouvoir tout voir.

Ne laissez jamais une remarque sans réponse et ne passez pas les critiques sous le tapis. Ne prenez rien personnellement si on s’adresse à vous en tant que membre du staff. Faites en sorte que les gens s’ouvrent à vous.

(Oui, je sais, j’ai encore pas mal d’efforts à faire là-dessus.)

Si l’on vous parle d’un détail ennuyeux dont vous avez déjà entendu parler cent fois et auquel vous ne pouvez rien, rappelez-vous que la personne n’est pas censée savoir que vous êtes beaucoup sollicité à ce sujet. Mettez-vous à sa place et accordez la même valeur à son propos que si elle avait été la première personne à vous en parler. Sinon, on a tôt fait de passer pour des robots.

Si j’ai bien appris une chose en faisant un serveur Discord, c’est que je n’écoutais pas assez mon prochain. Et c’est SUUUUUUPER IMPORTANT.

Caligo

G. Ne cédez jamais à vos sentiments

Même si vous le saviez déjà, on ne le répétera jamais assez : la colère est mauvaise conseillère. S’énerver contre un troll, c’est lui concéder la victoire. Le laisser vous faire perdre votre temps, aussi. Ne leur laissez pas cette joie. Reposez-vous sur votre équipe avant de craquer, car rappelez-vous que êtes supposé « donnez l’exemple ».

Modérateur s'abandonnant à ses pulsions colériques

Il faut TOUJOURS prendre du recul c’est hyyyyyper important, sinon on prend pas toujours les bonnes décisions, et ça peut empirer à fond la situation (ça parait logique dit comme ça mais sur le moment avec la pression et les MPs de tout le monde, on peut rapidement faire une boulette). Il faut aussi faire attention à son staff, le gérer correctement pour régler les problèmes, c’est un travail d’équipe et la jouer solo sur des moments difficiles… bah c’est casse-gueule. On peut rapidement tomber dans la frustration, la colère, l’incompréhension, la tristesse par moments en fonction des personnes !

Caligo

G.1 Valorisez le comportement « modérateur » des non-modérateurs

Rappelez à vos membres qu’ils vous aideront beaucoup en appliquant le principe G eux-mêmes !

En effet, s’ils s’énervent contre un membre perturbateur, c’est qu’ils voudraient qu’il soit sanctionné. Mais en agissant de la sorte, ils se rendent eux-même sanctionnables et ne vous rendent pas du tout service.

Un troll agressé rétorquera qu’on l’a poussé à bout. Même si c’est évidemment fallacieux, ça peut rendre une affaire bien plus difficile à gérer. Car pour être juste, il va aussi falloir que vous sanctionniez la personne que le troll a contrariée (sous peine de recevoir des remarques sur votre arbitrarité). C’est une situation assez ironique et délicate. Conclusion :

Don't feed the troll!

H. Vous n’êtes pas responsable de ce que les membres ressentent les uns pour les autres

Quand on vous contacte pour que vous agissiez, demandez aux gens ce qui les gêne et ce qu’ils aimeraient voir arriver de concret. Si l’on vous dit « je n’aime pas cette personne, fais un truc », ce n’est pas concret.

Cela ne nous regarde pas

Demandez en quoi le membre est supposé avoir violé les règles. S’il ne les a pas violées, n’étant pas responsable des rapports entre les membres, vous n’avez rien à faire. Appelez les gens au respect mutuel, ou à s’ignorer. Votre communauté n’est pas l’endroit pour régler ses comptes. Si ça ne suffit pas, sanctionnez les deux parties.


I. Personne n’est censé tout savoir des actions de la modération

On va parfois vous reprocher de ne pas être 100% transparent. C’est normal de ne pas l’être. Les bannissements sont publics par définition, mais plusieurs notions vous empêchent de tout balancer, à commencer par le respect de la vie privée.

Expliquez que le principe de la modération, c’est de gérer et de juguler les aspects de la communauté dont les membres ne veulent pas : harcèlement, drama, gens bourrés en vocal etc. Vous pouvez aussi demander à la personne qui vous fait ce reproche si elle serait d’accord qu’on affiche ses erreurs en public.


J. Considérez les faits en face

Une communauté active vous impliquera forcément émotionnellement tôt ou tard, de façon plus ou moins prononcée. Cette implication, c’est un biais et j’en reparle plus bas.

Bien sûr, il faut savoir prendre en compte ce que vous ressentez, mais aussi éviter que ça influe négativement sur votre jugement. Une infraction est la même pour un nouveau membre ou un ancien. La différence, c’est le membre lui-même. Pour vous aider là-dessus, voici une métaphore :


K. Les membres sont des batteries

C’est une bonne manière de prendre du recul.

Morpheus expliquant comment il gère son serveur Discord

La métaphore de la batterie peut vous aider à visualiser le « crédit » que vous accordez aux membres de votre communauté.

Quand un membre rejoint le serveur, sa batterie de confiance est à 5%. C’est à lui d’investir le temps et les efforts afin de gagner la confiance de la communauté et de mettre sa batterie en charge. Si l’apport du membre est positif, sa charge montera graduellement. Un pilier constructif, par exemple, va s’approcher des 100% de charge.

Les infractions, quant à elles, font baisser le niveau de la batterie. Un comportement négatif la fera tomber progressivement, tandis qu’une infraction grave peut par exemple lui faire perdre 20% d’un coup.

Ce que cela illustre, c’est que les anciens membres sont privilégiés. On vous fera peut-être la remarque que vous faites preuve de favoritisme : répondez que c’est le cas et que c’est normal. Si le premier message d’un membre est une infraction grave, sa charge tombera directement à 0% et vous allez le bannir immédiatement sans que cela ne choque personne. En revanche, un pilier s’en tirera à bon compte, parce qu’il aura gagné votre confiance et mérité une « marge ».

Batterie faible !

C’est évidemment un équilibre compliqué. Et toi, Caligo, comment gères-tu les piliers et amis qui ont un mauvais comportement communautaire ?

J’adore cette question. Si on la posait à 100 admins, 99 répondraient qu’ils sont sévères, impartiaux et que même si c’est des amis, ils sanctionneront sans réfléchir. Moi je répondrai juste que c’est les cas les plus difficiles à gérer, et que c’est souvent compliqué de sanctionner quelqu’un qu’on connait depuis des années, ou de sanctionner un ami. Indirectement on va favoriser ce genre de membres, c’est logique, humain, on y peut rien.

Caligo

Ici, voyez les sanctions comme des notifications sur le niveau de batterie d’un membre. Lui faire une remarque sévère en privé, par exemple, c’est l’avertir que sa charge vient de baisser. À l’inverse, donner des responsabilités aux membres, c’est leur signifier que leur niveau de charge est très haut (un modérateur ne devrait jamais tomber en-dessous d’un seuil relativement élevé).

Les trolls borderline, c’est-à-dire les trolls insidieux qui sont toujours « à la limite », vont s’amuser à faire baisser leur niveau de batterie tout doucement, pour semer la pagaille sans mériter d’avertissement. Faites-y attention et dites-leur de se mettre en charge avant de devoir les sanctionner trop durement sans préavis, car c’est ce qu’ils recherchent pour pouvoir vous en blâmer ensuite !

Il existe autant de batteries pour une personne que de gens qui la connaissent. Un membre en particulier peut avoir une charge de 10% chez une personne et de 70% selon une autre. Les batteries les plus importantes sont celles de votre équipe mais il ne faut pas ignorer celles des autres non plus (dans la mesure où cela ne contrevient pas au principe H).

Évidemment, je vous déconseille de mettre en place un système qui matérialise le niveau de charge de vos membres. Personne n’a envie d’être comparé à une batterie. Ici, il s’agissait juste d’une métaphore.

D’autres choses sont importantes, comme d’éviter le népotisme, car c’est la dérive toxique du favoritisme. Il y en aura toujours un peu puisque vous privilégierez les batteries hautes, mais c’est comme tout, c’est bon à petites doses. Pour vous aider, votre équipe est essentielle. Parce que le dernier principe, c’est :


L. Déléguez

Il est important de savoir déléguer, surtout si vous avez la motivation d’organiser des animations par exemple. Si vous essayez de tout faire tout seul, vous perdrez en efficacité, vous pouvez mettre mal à l’aise et vous risquez d’être déçu au bout du compte.

Je dis toujours aux membres de mon staff que, s’ils ne sont pas capables de gérer une situation, un problème ou un de leurs amis est impliqué, ce n’est pas grave, ils ne sont pas obligés de sanctionner eux-mêmes, ils peuvent laisser la main à un autre membre du staff qui sera plus apte à avoir du recul sur les personnes concernées.

Caligo

3. Votre équipe

Comment choisir votre staff ? Ici, la question se pose de qui est le bon modérateur. C’est un sujet qui mériterait son propre article mais que je vais condenser quelques principes supplémentaires grâce au miracle de la liste. C’est une personne qui :

  1. a une connaissance de base des principes que j’ai déjà évoqués ;
  2. correspond à l’esprit de votre serveur et qui s’y sent bien ;
  3. doit être à l’aise avec l’idée de représenter l’autorité, même juste un peu si votre serveur est « cool » à la base ;
  4. est capable de respecter les règles, mais aussi d’en sortir un peu quand l’occasion s’y prête ;
  5. sait prendre en compte son affect mais aussi le mettre de côté pour la prise d’une décision objective ;
  6. est capable de discussion et de remise en question.
Et agent de la paix avant tout !

Caligo me fait la remarque qu’être modérateur, c’est une tâche qu’on peut prendre à cœur indépendamment de son propre intérêt pour la commaunauté. Évidemment, il faut que ce soit consenti et productif, mais c’est vrai : on peut être modérateur juste parce qu’on en est capable et qu’on aime ça. À l’inverse, on peut être un excellent modérateur dans un serveur donné, et être incapable d’exercer les mêmes fonctions ailleurs.

Vous remarquerez qu’en tant qu’administrateur, personne ne vous a demandé si vous correspondiez à ces critères au préalable, alors efforcez-vous en !


4. Les sanctions

Différentes sanctions peuvent être appliquées en fonction de la gravité des infractions. Voici celles que je préconise, par ordre croissant de gravité.

  • Rappel à l’ordre public (gentil et/ou tourné en dérision) ;
  • rappel à l’ordre sévère en privé ;
  • mute temporaire de la personne ;
  • ban temporaire (1 semaine à 1 mois) ;
  • ban définitif.

Je suis très fan du ban temporaire, qui est une sanction grave laissant une grande place à la seconde chance tout en montrant à la communauté que vous êtes à son écoute. Je recommande.

Modératrice décidant d'une sanction

Une sanction méconnue mais très utile consiste à bloquer un membre en écriture dans un canal en particulier. Cela se fait dans le panneau de configuration d’un canal. C’est la sanction parfaite pour empêcher un membre borderline de parler dans le canal #débat par exemple !

J’utilise surtout le ban et le mute, le kick étant (pour moi) surtout utile pour couper net une dispute ou un membre qui fait n’importe quoi. Il m’arrive aussi de «« menacer »» un membre perturbateur de reset son level, si levelling il y a sur le serveur (c’est plutôt efficace). Difficile de dire quand appliquer les sanctions, tout règlement est flexible, peu importe le serveur, c’est au staff d’adapter les sanctions et de les appliquer convenablement. Après chaque serveur a sa façon de modérer !

Caligo

Notes :

  • en accord avec les conditions d’utilisation de Discord et la loi de votre pays, vous êtes tenu de bannir (et idéalement de signaler) les membres trop jeunes (moins de 15 ans en France) (oui je sais c’est super haut) (mais en vrai personne ne vous embêtera si vous ne le faites pas, à moins d’avoir une communauté TRÈS sérieuse) ;
  • le contournement de bannissement est un motif de bannissement !

Envisagez d’inviter un bot de modération sur votre serveur. Mee6 est un bon exemple : il vous permettra de développer votre workflow personnalisé de façon très simple et souple.


5. L’intégration des nouveaux membres

Il est toujours difficile de s’intégrer à une communauté. Les gens se connaissent déjà et il semble qu’il faille prouver qu’on a sa place.

Si vous voulez mettre les nouveaux arrivants à l’aise, il est donc important de faire le premier pas. Cela passe par souhaiter la bienvenue mais, si vous en avez la patience, il est encore mieux de s’intéresser à la personne. Qu’est-ce qui l’amène, ce qu’elle recherche, etc.

Administrateur accueillant un nouveau venu

Le mieux pour intégrer des nouveaux, c’est de leur parler directement à leur arrivée, ne pas ignorer leur petit « bonjour » discret. Il faut que le staff montre qu’il est impliqué, à l’écoute, et qu’il ne fait justement pas de favoritisme pour les actifs. Il faut aussi que les habitués ne se ferment pas aux nouveaux (attention c’est beaucoup trop récurrent, c’est un des problèmes les plus difficiles à gérer).

Caligo

Pour vous faciliter la tâche, envisagez un robot d’accueil qui envoie un rapide message de bienvenue avec quelques instructions (encore une fois, Mee6 fait bien le boulot). Faites seulement attention à ce que le robot ne soit pas le seul à travailler. Si la personne a besoin d’aide, autant la lui donner en mots humains ! C’est aussi important pour maintenir une certaine activité, car cela se fait :

…en créant des liens. C’est super important les liens dans une communauté. Il faut aussi organiser quelques events, montrer que le serveur évolue, que ça ne stagne pas, faire du changement. C’est quasiment impossible de garder les mêmes membres tout le temps, en général ça tourne, certains viennent et sont actifs un mois, puis ils disparaissent alors que d’autres arrivent, certains sont là depuis des années et resteront les années à venir, etc…

Caligo

Soyez proche de votre communauté. Organisez des évènements, discutez dans les canaux. Améliorez toujours le serveur, même avec de petites mises à jour, afin que les gens soient intéressés et reviennent pour voir comment les choses se passent. Laissez également les gens vous aider avec le serveur. Il peut s’agir de les intégrer dans le personnel ou de leur confier des responsabilités simples, comme l’épinglage des messages. Cela leur donne le sentiment de faire partie de la communauté.

RunFree

En effet, c’est à la personne de voir si l’ambiance lui convient. Car peu importe si vous avez la communauté la mieux gérée du monde : elle ne conviendra pas à tous. C’est quelque chose que votre communauté doit comprendre. Et vous aussi.


6. La gestion émotionnelle

Je l’ai déjà un peu survolée : la gestion émotionnelle fait partie intégrante de la gestion d’un serveur.

Les deux administrateurs que j’ai contactés et moi-même avons connu des épisodes difficiles en communauté. Plus vos membres viendront d’horizons variés, plus il y a de risques de mésententes et de dramas. Il ne faut pas en négliger l’impact sur vous. C’est d’ailleurs un des avantages qu’il y a à rassembler des personnes ayant des intérêts communs.

J’ai vécu un ««« burn out »»» Discord, à cause d’un serveur que j’ai géré pendant plus de deux ans, un très gros serveur (8 000 membres avant la fermeture). Rien à voir avec mon Discord perso, même si beaucoup s’amusaient à comparer les deux (c’est giga relou). J’ai vu énormément de problèmes sur ce serveur, de moments difficiles. J’ai toujours essayé d’être au maximum impartial même si c’est très compliqué. Je vais pas rentrer dans les détails mais il y a eu des périodes de tensions qui impliquaient parfois entre 10 et 20 personnes (très difficile à gérer, surtout quand il s’agit d’anciens membres etc…), il y a eu du harcèlement, beaucoup de harcèlement même.

Caligo

C’est le pire. Personnellement, j’étais parfois tellement stressé que je ne pouvais pas dormir. Au début, je pensais toujours au serveur, même quand je sortais, mais maintenant je me sens à l’aise parce que je sais que mon staff peut s’occuper de tout. Vous aurez donc besoin de l’aide des autres, soit d’un co-administrateur, soit de quelques modos. Gardez des personnes de confiance à vos côtés, afin de pouvoir les consulter ou même discuter pour vous soulager. N’oubliez pas non plus que ce n’est qu’un serveur, ce n’est pas la fin du monde ou quoi que ce soit d’autre, alors prenez un peu de temps libre et videz-vous la tête à l’extérieur. Préparez-vous à des moments difficiles, vous aurez parfois besoin d’être fort. Mais ne vous inquiétez pas, le temps arrange tout.

RunFree

De mon côté, j’ai failli quitter ma propre communauté en été 2019 quand les choses ont été les plus compliquées.

Quand on fait une communauté, il faut d’abord savoir accepter les problèmes du quotidien en communauté en-dehors de Discord, mais aussi avoir du recul dessus.

Caligo
Le bon conseil du roi Arthur

6.1 Laissez le serveur évoluer

Au fil des mois, la vie de vos membres va changer, tout comme l’ambiance du serveur. Ce sont des choses que vous ne devez pas chercher à contrôler. En revanche, comme le reste, vous pouvez être amené à le gérer.

Croyez-moi, le « c’était mieux avant », direct ou déguisé, n’existe pas que sur YouTube. Heureusement, à défaut de contrôler l’ambiance, vous pouvez exercer une influence dessus : donnez à votre communauté ce que vous voulez qu’elle vous donne !

Mon Discord a par exemple entamé son existence comme serveur de cinéma et de littérature. En fonction des actifs, sa vocation a évolué. Ponctuellement, c’est devenu un Discord philo, détente, cinéma, littéraire etc. C’est en choisissant lesquels de ces aspects il fallait garder et éliminer au fil du temps qu’il s’est « stabilisé » comme serveur de détente sur l’art et les sciences humaines. Mais il peut encore changer !


6.2 Le folklore

Votre serveur aura vite son propre folklore. Des inside jokes, des mèmes, des histoires… Autant de choses qui vont lui donner sa personnalité, et je dirais même plus : sa tonalité.

Parmi les choses ingérables, il y a les limites que les membres s’accordent à eux-mêmes. Sur mon serveur, les insultes affectives ont par exemple une très petite place par rapport à d’autres communautés où elles font partie du « folklore ». À l’inverse, la nature de mon serveur en fait notamment l’endroit idéal pour des débats sans tabous autour du sexe (ne me faites pas regretter d’avoir dit ça si vous le rejoignez 😀 ).

RunFree m’a envoyé une magnifique capture illustrant le folklore de son serveur. Comprenne qui pourra.

Exemple de folklore d'un serveur Discord

Comme vous pouvez le voir, la « tonalité » du serveur joue sur les limites que les membres se donnent en matière de vulgarité, de franchise, de sériosité, etc. Chacun doit accepter l’apport d’autrui dans la mesure du raisonnable. Par exemple, vous pouvez observer une tendance à l’humour pipi-caca (c’est du vécu, oui).

C’est là qu’il est important de décider de la limite entre « laisser évoluer » et « exercer une influence ». Si vous optez pour la première option, dans le pire des cas, les choses peuvent vous échapper. Avec la seconde option, il faut y aller en douceur, car il n’y aura souvent rien de sanctionnable : vous « aimeriez » simplement que l’ambiance prenne une autre direction. Dans le cas du pipi-caca, une direction plus intellectuelle, par exemple. Ici, je vous rappelle au principe C.


6.3 Chacun est libre

Il est important que vous fassiez sentir aux membres qu’ils sont libres de leur activité, ainsi que de quitter le serveur s’ils le désirent. Vous pouvez bien sûr chercher à comprendre pourquoi certains quittent ou deviennent moins actifs. Cependant, les meilleures communautés sont celles où chacun peut agir comme bon lui semble sans empiéter sur la liberté d’autrui.

Avec le temps, vous pouvez avoir un sentiment d’injustice car des personnes peuvent vous reprocher certains changements (ou l’absence de changements) alors que vous suivez simplement la communauté dans son évolution. Ces personnes (souvent des piliers) peuvent facilement causer du drama à cause de leur nostalgie et de leur frustration. Paradoxalement, c’est parfois ce qui révèle les meilleurs membres, car ils tenaient au monde que vous aviez créé pour eux. Mais pour vous, ça sera un poids.

Votre conscience vous parle.

Si vous avez appliqué les principes que je préconisais, vous ne devriez rien avoir à vous reprocher. Alors vous pourrez expliquer votre point de vue à la personne. Et si cette dernière finit par quitter le serveur, c’est qu’elle n’avait pas (ou plus) sa place dans la communauté. Sans que ce soit nécessairement la faute de quelqu’un. Alors ne le prenez pas trop à cœur !

Si malgré tout cela reste difficile à gérer pour vous, reposez-vous sur votre équipe et ouvrez-vous à la communauté sur vos intentions en tant que staff.

6.4 Soyez vous-même

Que vous soyez modérateur ou administrateur, il est important que vous apparaissiez aussi en tant que membre. Mais il faut savoir faire preuve d’un certain détachement pour ne pas se laisser trop affecter.

Les membres peuvent avoir l’impression que vous êtes distant et froid. C’est normal en tant que modérateur, car c’est cette distance qui vous permet de prendre du recul et d’agir objectivement si nécessaire. Mais cela peut également affecter comment les gens vous perçoivent en tant que membre.

À l’inverse, il est important que vous ne vous forciez à rien. Par exemple, ne parlez pas juste parce que personne n’a parlé depuis six heures. Ne faites pas non plus de changements juste pour faire bouger les choses. Apparaître en tant que membre, ça veut dire montrer qu’on est soi-même à l’aise en tant que membre.

Bref, il peut être difficile de rester soi-même.

Oui, et encore plus quand on est admin. Des fois il faut montrer une autre image de soi, pas forcément par choix. Je prends l’exemple d’une grosse communauté ou j’ai été admin, je ne passais pas une journée sans me comporter différemment par rapport à mes autres communautés. Je me suis dit qu’il fallait que je reste le plus neutre possible par rapport à tous les membres pour être sûr de pouvoir gérer n’importe quel différend dans cette communauté, et être sûr d’être écouté par la majorité (ça a plutôt bien fonctionné, mais ça a aussi eu des inconvénients : certains modérateurs n’étaient pas pris au sérieux par exemple).

Caligo

Il n’y a pas de mal à plus ou moins mettre en avant le côté membre ou le côté modo de votre personne. De la même manière, si la communauté fonctionne bien, pas la peine de faire appliquer les règles à la lettre. En cas de problèmes, cependant, c’est votre droit de le faire. Si cela ne convient pas à certains membres, ils sont libres de partir.


7. Et après ?

Après, mettez tout ça en pratique, et profitez ! Car vous avez maintenant votre communauté Discord.

Pour ceux qui auraient l’impression que j’ai négligé certains aspects, j’ai écrit un troisième article à cette série. Il est plus abstrait et prolonge certaines réflexions que j’ai faites, par exemple sur le fait que mieux votre communauté fonctionnera, moins vous serez strict. De grandes problématiques sur l’autorité se cachent là-dessous. Vous l’aurez peut-être deviné, la gestion d’un Discord devient vite de la politique.

N’hésitez pas à user de l’espace commentaires pour vos remarques et questions !

Soutenez le Quantième Art et débloquez du contenu exclusif !

Une petite note pour m'aider et/ou me motiver ?

Note moyenne : 0 / 5. Votes : 0

(Psst, cet article n'est pas encore étoilé)

Je suis navrée de ne pas vous avoir été utile

Dites-moi ce qui ne va pas…

…c'est anonyme !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires