Inclassable

Comment créer un serveur Discord

5
(2)

Comment créer un serveur Discord ? Comment bien s’y prendre ? Dans ce tutoriel, je vous donne mes conseils détaillés sur le sujet.

Sommaire
  1. Avant-propos
  2. Avoir quelque chose à offrir
  3. Créer le serveur
  4. Faire connaître le serveur
  5. Et ensuite ?

1. Avant-propos

Plateforme d’abord conçue pour les gamers, Discord se situe entre le réseau social et le logiciel de messagerie instantanée. Considéré par beaucoup comme le nouveau Skype, Discord compte plus de 250 millions d’utilisateurs et ouvre une porte immense sur les communautés virtuelles.

À l’été 2020, Discord a enfin cessé de se présenter comme une plateforme de gamers. Son slogan est aujourd’hui « LE lieu pour discuter », ce qui s’aligne beaucoup mieux avec son merveilleux univers communautaire. Bien avant l’été 2020 déjà, on trouvait des communautés Discord pour tout.

Logo de Discord

Créer sa propre communauté Discord (c’est-à-dire une guilde, ou un serveur, si vous préférez), c’est quelque chose qui peut faire envie, et je le comprends. Je l’ai fait. Aujourd’hui, je vous fais donc part de mon expérience pour vous conseiller et vous guider sur le chemin du pouvoir.

Palpatine gérant son serveur Discord

Avouez, c’est ce qui vous attire, non ? Au moins un peu ? 😇 Je parlerai de ça, mais de bien d’autres choses aussi !


1.1 Mon expérience Discord

À ce stade, vous vous demandez sûrement pourquoi vous devriez m’écouter. Alors voici un CV rapide.

  • J’ai fondé et je modère le Discord Quantième Art (le 23 mars 2018 ; barre des 500 membres franchie le 25 mars 2020) ;
  • j’ai fondé et je modère le Discord Español/Français avec un ami (le 8 janvier 2019 ; barre des 1 000 membres franchie en septembre 2020) ;
  • je modère le Discord French depuis le 20 décembre 2018 (barre des 19 000 membres franchie en août 2020).

De plus, j’ai collaboré sur cette série avec deux autres fondateurs-administrateurs-modérateurs de communautés Discord, que je remercie pour leur aide et d’avoir patienté pendant les sept mois qu’a demandés la rédaction :

  • Caligo#2801, fondateur et administrateur de BreakTime (fondé le 7 septembre 2016, >375 membres en septembre 2020) et modérateur du serveur Re:Take (>9 500 membres en septembre 2020) ;
  • RunFree#9499, fondateur et administrateur de Türkçe Öğrenelim! (fondé le 20 juillet 2017, >2 800 membres en septembre 2020). J’ai traduit ses réponses de l’anglais.

1.2 Disclaimer

Un pas à la fois !

1. Avoir sa communauté, c’est potentiellement avoir du « pouvoir » et donc des responsabilités. — Vous avez le droit de vouloir votre communauté pour le simple plaisir de la diriger. Cependant, peu de gens vous suivront si vous la créez seulement dans cet esprit. Offrez quelque chose : c’est la première piste que j’explorerai.

Vous devez avoir des compétences en communication, des idées créatives, du temps libre et de la force mentale. Ce n’est pas parce que vous avez du temps libre ou que vous voulez créer une communauté que vous devriez créer un serveur. En effet, votre serveur pourrait bien finir par mourir et, au final, vous ne feriez que perdre votre temps. Rien n’est garanti, donc vous risquez toujours de perdre votre temps. Avant de créer un serveur, réfléchissez bien. Assurez-vous que vous voulez vraiment le faire, que vous avez le temps et les compétences pour le faire. Vous devrez aussi avoir un peu de chance. Vous devez décider si vous êtes sûr de posséder ces qualités et si cela vous sera bénéfique, à vous et aux autres, et si vous êtes prêt à faire un tel investissement.

RunFree

2. Discord, comme tout outil libertaire quand il est mal utilisé, peut constituer un danger. — D’où vos responsabilités, d’ailleurs.

Discord c’est vraiment une putain de bonne application. On est libre, c’est flexible, on rencontre des gens, on partage, etc. Mais comme beaucoup d’applis de nos jours, beaucoup de gens font n’importe quoi avec. Deux clics et hop, j’ai créé un serveur pour faire des rencontres et l’âge moyen de ma communauté est de 13-14 ans, on se retrouve avec un serveur anarchique où certains jeunes vont faire n’importe quoi, et ça peut rapidement les rendre tristes très tôt dans leur vie. C’est pour ça que j’insiste bien sur le fait que créer un serveur Discord, ça a beau être super simple, ça implique des responsabilités.

Caligo

3. Vous pouvez tout faire comme il faut et ne pas rencontrer de succès malgré tout. — Vous pouvez ne pas avoir l’audience escomptée, en quantité ou en qualité. Comme le dit RunFree, la chance est un facteur. Jamais toutes les cartes ne seront entre vos mains, mais vous pourrez exercer une influence dessus. Nous verrons ça dans le deuxième article.

4. Mon article s’adresse aux personnes qui ont pour ambition de créer une communauté complète et active avec un flux constant de nouveaux arrivants. — Je ne parle pas ici de serveurs dont l’audience est limitée au départ (serveurs pour amis, serveurs liés à une institution etc.).

En résumé :

Je dois être honnête, la création d’un serveur n’est pas pour tout le monde.

RunFree

Créer une communauté c’est accepter des responsabilités, je ne pense pas que ce soit à la portée de tout le monde, même si l’accès à la création d’un Discord est libre (deux clics et c’est parti).

Caligo

2. Avoir quelque chose à offrir

“Avoir quelque chose à offrir”, c’est appliquer le credo suivant : “le besoin crée la communauté ; jamais l’inverse”.

Discord, c’est à la base une application pour les « gamers » mais elle offre tellement de possibilités qu’on peut faire absolument tout et n’importe quoi en serveur, ce qui pose d’ailleurs problème quand on trouve des serveurs -18 (pornograghie, gore, etc.) alors que l’application accepte les jeunes de plus de 13 ans*. Mais pour faire simple, il faut créer un serveur avec un thème qui nous plait réellement, qui passionne et qui rassemble, et surtout qu’on ait l’envie de partager ce qui nous passionne.

On fait une communauté, pas un serveur pour soi, pour le plaisir de diriger un truc à sa façon. Une communauté ça peut partir d’une personne mais ça se construit à plusieurs, et pas de façon random. Faites vibrer les gens, qu’ils soient heureux de rentrer le soir chez eux et de se dire qu’ils ne seront pas tout seul devant leur PC, partagez des choses qui vous plaisent, un peu comme un livre, n’allez pas donner un livre que vous ne voulez plus, donnez une histoire qui vous plait et dites pourquoi.

Caligo

* 15 ans en France maintenant (note de moi).

Mon article s’inscrit dans ce cadre. Pour apporter quelque chose au monde, deux choix s’offrent à vous :

  1. vous pouvez apporter votre propre vision d’un sujet mainstream (il y a plein de Discords « jeu vidéo » ou « littérature » mais vous pouvez faire le vôtre « à votre sauce » et rencontrer quelque succès) ; un bon serveur mainstream vous apportera une petite proportion d’une large audience potentielle ;
  2. vous pouvez remplir une niche : si vous créez un Discord portant sur un sujet très peu couvert ailleurs, votre audience potentielle sera faible mais une plus grande proportion sera attirée chez vous.
Illustration de l'audience disponible pour un serveur Discord

Je conseille un thème de niche car il y a une grande concurrence entre les grands serveurs avec des thèmes populaires. Quand vous avez un thème populaire, vous devez avoir quelque chose que les autres serveurs n’ont pas pour que les gens viennent et restent dans votre serveur. Faire la différence dans un grand « marché » n’est pas facile. Vous devez faire quelque chose qui n’a jamais été fait auparavant, au lieu d’essayer de gagner votre place parmi les autres grands serveurs.

Cependant, un serveur avec un thème de niche est également mauvais parce que lorsqu’il n’y a pas de concurrence, cela peut vous rendre flemmard d’améliorer votre serveur. La gestion d’un serveur de niche est également plus difficile car toutes les personnes intéressées par le thème viendront. Donc même si vous devez choisir un serveur de niche, vous devez savoir quoi faire de ces problématiques pour qu’il fonctionne. Vous devez faire preuve de discipline et de détermination pour toujours l’améliorer et en faire un endroit intéressant pour tout le monde.

RunFree

En résumé :

  • faites un Discord sur un sujet qui vous intéresse vraiment (si vous avez juste envie que des gens vous suivent, vous allez vous forcer, ce qui est mauvais pour tout le monde) ;
  • faites en sorte de rassembler des personnes qui ont des intérêts communs : si vous accueillez n’importe qui, votre communauté sera disparate, l’ambiance beaucoup moins bonne et la gestion bien plus difficile.
Le cercle vertueux de la gestion Discord
Le cercle vertueux de la gestion Discord.

À l’origine, j’ai créé le Discord Quantième Art parce que je ne trouvais pas de serveurs ayant le cinéma pour thème. J’y ai ajouté mes deux autres passions : les langues et l’écriture. J’ai ainsi augmenté mon audience potentielle tout en restant fidèle à moi-même et en conservant la cohérence sur le thème général de l’art et de la culture.


3. Créer le serveur

Tom Hanks créant son serveur Discord

Si l’on ne vous a pas encore découragé (et croyez-moi, ce n’était pas le but !), il est temps de créer le serveur. Cliquez sur le bouton, choisissez un nom et une image et on peut y aller.

Bouton de création d'un serveur sur Discord

Commencez par ajouter des canaux, des catégories et des rôles. Mais pas trop, car rappelez-vous : le besoin crée la communauté, pas l’inverse. Vous ne voulez pas donner l’impression d’une grande coquille vide, alors faites au minimum. Il sera toujours temps d’adapter : commencez par une structure simple qui va droit au but, sans rien de superflu.

  • Pour accéder aux paramètres du serveur.
  • Exemple de canaux d'un Discord
  • Exemple de rôles d'un Discord

Avant la création, il faut réfléchir au but du serveur, à ce qu’on veut communiquer aux gens qui rejoindront le serveur. Pendant la création, faire en sorte d’avoir une arborescence claire, lisible, qui donne envie, de même pour le règlement et les informations. La mise en page est importante, on sait très bien que la plupart des gens ne lisent pas ce genre d’infos, alors autant en attirer un maximum en faisant en sorte que ce soit tape-à-l’œil.

Caligo

Établissez les bases. Vous pouvez modifier ou ajouter des éléments par la suite, mais vous devez d’abord les établir. Les canaux pour les règles, le guide du serveur et les suggestions sont très importants. Vous avez également besoin de bots pour faciliter les choses.

RunFree

Ensuite, invitez des gens que vous connaissez, qui partagent votre intérêt pour le ou les thème(s) choisi(s), et intéressés par votre projet. Ils constitueront le socle de la communauté (surtout s’ils sont actifs), ainsi qu’un bon point de départ.

N’hésitez pas à laisser incuber votre création. Pour l’instant, c’est juste un « serveur », il n’a rien d’une « communauté ». Soyez sûr de vous lancer avec une structure qui vous convient bien au préalable.


4. Faire connaître le serveur

Quand votre serveur vous semble prêt à devenir une communauté, vous pouvez « l’ouvrir au public ». Cela signifie le faire connaître, mais attention : il faut savoir faire sa pub.

Homme publicisant son serveur Discord

👎 Le recrutement — c’est mettre des liens d’invitations un peu partout, en public ou en message privé. C’est mal vu et souvent interdit. Ça peut sembler fonctionner, mais les personnes qui rejoindront auront des intérêts divergents, voire se ficheront complètement de la raison d’être du serveur. À proscrire !

👎 La mauvaise publicité — c’est chercher des partenariats ou demander à des personnes que vous ne connaissez pas si elles seraient intéressés par ce que vous faites. C’est moins agressif que le recrutement, mais là aussi, c’est peu recommandable.

👍 La bonne publicité — c’est tomber (par hasard !) sur des gens qui vous sont sympathiques et leur proposer de rejoindre votre serveur ou de faire un partenariat. C’est aussi référencer votre Discord grâce à des bots d’annuaires tels que DiscordServers ou Disboard. Ainsi, sans arrière-pensées ni forcer personne, vous portez à leur connaissance un endroit qui peut les intéresser (c’est ça, la vraie pub) et vous alimentez votre communauté en membres qui auront davantage de chances de vraiment s’impliquer, et pour de bonnes raisons.

Ici, l’avis de Caligo diffère un peu du mien, et c’est tant mieux car c’est le but de la collab. ^^

Pour faire connaître le serveur, il suffit de le partager à ses amis, qui eux-mêmes inviteront leurs amis s’ils trouvent le serveur bien. Il y a aussi les sites de référencement mais ça facilite le raid et les trolls. Le parrainage peut aussi être une option, mais seulement quand c’est bien mis en place.

Caligo

J’ai utilisé les listes en ligne où les gens font la publicité de leur serveur, Reddit, les réseaux sociaux et certaines autres plateformes connexes, comme les forums. Un partenariat avec d’autres serveurs peut également être une bonne chose, mais je ne recommande pas de s’associer avec des serveurs aléatoires. Les partenariats avec d’autres serveurs ne sont bons qu’avec des serveurs que vous connaissez. Sauter d’un serveur à l’autre pour diffuser votre serveur aux membres d’autres serveurs est également une très mauvaise façon de faire. Utilisez simplement les plateformes dédiées à la publicité.

RunFree

5. Et ensuite ?

Si vous avez suivi mes conseils jusqu’ici et que vous avez fait dix-huit fois le tour des paramètres de votre Discord pour voir ce que vous pouviez encore changer, il y a de bonnes chances pour que votre enthousiasme ait laissé place à un sentiment de stagnation. Pas de panique : c’est normal ! Vous avez seulement terminé les étapes de création et de promotion du serveur. Le temps est venu de passer à sa gestion. Pour ça, je vous donne rendez-vous au second article !

L’espace commentaires est comme d’habitude ouvert aux questions et aux suggestions. Merci pour votre lecture !

J'espère que mon travail vous plaît ; si oui, envisagez de me soutenir !

Une petite note ?

Note moyenne : 5 / 5. Votes : 2

(Psst, cet article n'est pas encore étoilé)

Je suis navrée de ne pas vous avoir été utile

Dites-moi ce qui ne va pas…

…c'est anonyme !

Catégories :Inclassable

Tagué:, , ,

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Sid

Je trouve ces conseils plutôt bons ! J’en rajouterais un: avoir une bonne modération. Une excellente, même. D’abord car il faut viser un juste milieu assez dur à atteindre: trop de fermeté, et les gens se cassent; pas assez, et le serveur devient un dépotoir. Ensuite, pour trier les membres: encourager les gens intéressants à la discussion, par exemple. Enfin, pour être impartial. Le type qui fonde un serveur avec ses potes comme modos, c’est ultra partial mais je comprends totalement: on est maître en sa demeure. Par contre, le modo systématiquement biaisé et injuste qui prend des décisions uniquement pour flatter son petit égo, c’est problématique.

Pour ma part, le bilan Discord est assez négatif, je ne suis plus que sur des serveurs privés et sur mon tout premier serveur, où y’a encore des discussions intéressantes de temps à autres. Hormis ça, c’est très souvent du shitpost, du troll ou alors des tragicomédies en trois actes pour des motifs insignifiants. J’ai rien contre le troll (je suis moi-même croyant et pratiquant :p) mais quand c’est du mauvais troll H24 dans des ambiances un peu pourries (la plus typique étant la mentalité «regardez-moi-j’existe»), c’est très lourd en fait. Tu vois sur QA par exemple, je trouve ça dommage qu’il n’y ait pas plus de gens qui s’intéressent à ce que tu fais (à part un peu le cinéma), parce que sur le site tu proposes un vrai contenu très intéressant.

J’ajoute que j’ai fait des serveurs de toute langue, sur tout type de sujets et avec des gens de tout âge, et la constatation fut très souvent la même: la plupart n’ont rien à dire d’intéressant ou de profond. Enfin, c’est comme la vie réelle, tu me diras, mais sur Discord, c’est exacerbé. C’est peut-être l’effet tchat. Ou l’effet de groupe, parce qu’au final, je remarque que j’ai de bien meilleures discussions en MP ou sur des serveurs en comité restreint, bref dans des espaces beaucoup plus intimistes.

Sid

Oui c’est certain que le web en général encourage les comportements cons (j’en ai moi-même eus, on va pas se mentir), mais enfin bon, plus j’avance plus je me dis que le web n’est qu’une extension de notre facette la plus honteuse, mais aussi peut-être la plus profonde. Cela agit comme un révélateur, un peu comme le vin, donc si nous nous comportons comme des connards en ligne, ça veut forcément dire que nous avons un côté connard.

En fait, l’enjeu est le même qu’ailleurs dans la vie: essayer de faire ressortir son meilleur coté