Annonce

2019 en chiffres et 2020 en projet

0
(0)

Rien de tel que des chiffres pour se flatter commencer l’année en beauté. Je les aurais calculés pour mon propre plaisir, et puis je me suis dit que ça pouvait être intéressant pour tout le monde. Enfin, pour certains. Et si vous trouvez ça m’as-tu vu, et bien vous avez totalement raison et vous pouvez mettre un pouce rou— Ah non, zut, on n’est pas encore sur YouTube…


Bilan & projets

Je ne m’en rends compte que rétrospectivement mais ces deux dernières années ont plus changé ma manière de blogger que l’intervalle 2014 – 2018. Éwi, ça fait cinq ans et demi que je blogge. Je n’ai commencé de parler linguistique que le 6 janvier 2018, ce qui a signé un gros changement de formule et le décollage de mes stats.

Ywan, 2060 : ”Quand j’étais jeune, Internet n’avait rien à voir avec aujourd’hui. On n’avait pas tous vos machins, là. On allait sur Grooveshark et Google+… C’était le bon temps !”

Ce n’est donc pas juste une question de nouvelle année : je fête aussi les deux ans d’une formule qui me convient bien : cinéma, écriture et linguistique. J’ai alterné ces sujets avec une certaine irrégularité, mais j’ai encore franchi une étape en août quand je suis devenu un gros vénal quand j’ai ouvert le blog aux revenus.

Vous risquez de voir d’autres changements en 2020, ne serait-ce que pour me conformer à des contraintes nouvelles imposées par la publicité et la personnalisation (plus on a de liberté à faire comme on veut, plus on voit là où on n’en a pas). Je m’en excuse car j’aime avoir mes repères en tant que lecteur et je déteste devoir changer d’avis (surtout que j’affectionne le thème graphique actuel), mais ça risque de se montrer nécessaire.

Au niveau des projets, outre quelques gros brouillons, je pense organiser un p’tit concours et ouvrir une succursale médiatique (ui, c’est fortement mystérial), mais je parle de très long terme, donc on verra en temps voulu ! De façon plus terre-à-terre et dans la catégorie cinéma, je pense que je vais prétendre faire des ”analyses” plutôt que des ”critiques”, car cela colle mieux à mon style actuel et c’est moins prétentieux.

J’ai aussi pris une bonne résolution. Beaucoup de mes anciens articles me gênent, et je m’en ficherais (le passé est le passé) si je n’avais pas encore beaucoup de trafic dessus. La majeure partie, en fait. Ils ne sont pas ”faux” mais me font voir un peu trop vivement où j’ai progressé. Je vais donc remanier profondément certains de mes vieux articles. Je les regretterai sûrement à l’avenir aussi, mais ça m’ennuie trop de laisser traîner du contenu perfectible qui a une bonne visibilité. Attendez-vous donc à quelques reposts ; ils risquent de freiner la production de contenu inédit mais je ferai en sorte d’alterner.

Avant de passer aux chiffres à proprement dit, je voulais remercier mes lecteurs, qu’ils soient fidèles ou de passage et tipeurs ou non, car vous participez tous à faire du blogging une activité que j’apprécie entre toutes. Les chiffres ne sont que le reflet un peu froid d’une réalité qui me pousse à toujours faire mieux, tout en me donnant de nouvelles idées. Voilà plein de cœurs pour vous : <3 <3 <3 <3 <3 <3 . Vous partagez, hein.


Allez, Ywan, les chiffres

Visiteurs & vues

2019 a vu passer 34,447 visiteurs et 58,252 pages ont été vues, soit en moyenne 94 personnes par jour et 160 vues par jour. La croissance a été régulière de janvier à mai, mais il a fallu attendre octobre pour dépasser le record mensuel de mai (de nouveau battu en novembre avec 3,678 visiteurs et 6,327 vues, soit 123 visiteurs par jour et 211 vues par jour en moyenne).

→ Au rythme actuel, je passerai le cap des 100,000 vues dans un peu plus de deux mois !

2019 a connu 63.62% des visiteurs et 65.62% des vues totaux du blog. 97.48% des visiteurs et 97.38% des vues totaux sont concentrés sur 2019 et 2018.

La croissance du blog (en pourcentage positif) est la suivante.

— Visiteurs

2015 2016 2017 2018 2019
67.79 64.8 33.98 3,221.56 87.88

— Vues

2015 2016 2017 2018 2019
47.31 50.12 64.83 2,672.76 106.57

Aucune tendance particulière ne se dégage de l’évolution du nombre de vues moyen par visiteur.


Production

Compte tenu du fait que je n’ai commencé le blog qu’à l’été 2014, on voit sur ce graphique mieux que sur tous les autres la rupture qu’a représenté 2018. Ça me paraît difficile d’écrire plus de 150 articles par an, surtout que…

…ils sont devenus plus longs. Et ça, ça pourrait continuer, mais de façon irrégulière en fonction des formats. J’ai de plus en plus de choses à transmettre et de liens à faire entre les sujets que j’aborde, qu’ils soient cinématographiques ou linguistiques, mais un article long est un article qui n’est pas lu. À voir donc. En tout cas, au 31 décembre 2019, Quantième Art contient 556,061 mots, de quoi remplir 2,224 pages de 250 mots.Selon l’extension timeStats pour Chrome (malheureusement retirée du Chrome Web Store depuis que je l’ai téléchargée), j’ai passé environ 381 heures sur les pages du domaine wordpress.com en 2019, soit un peu plus d’une par jour, ce qui exclut la documentation, la conception et la recherche d’illustrations, le travail effectué sur le blog depuis la tablette, et tous les types de brouillons et de notes. Et ça, c’est un chouilla complexe à calculaturer. Je peux seulement estimer le temps d’écriture d’un brouillon de critique cinéma à 25 minutes en moyenne (j’ai écrit 307 critiques en 2019, on pourrait donc ajouter grosso modo 128 heures rien que pour ça).


Interactions

L’explosion des statistiques en 2018 a été liée à la transition d’un public ”fidèle” à une audience ”de passage”, qui tombe généralement sur mes articles linguistiques depuis les moteurs de recherche. Ce type de public interagit très peu avec moi, ce qui n’a pas empêché le blog de recevoir une attention régulièrement croissante.


Bon, maintenant que me voilà rasséréné par toutes ces jolies courbes qui n’en sont pas et ces tendances optimistes, je retourne produire du contenu constructif. Cobroś.

J'espère que mon travail vous plaît ; si oui, envisagez de me soutenir !

Une petite note ?

Note moyenne : 0 / 5. Votes : 0

(Psst, cet article n'est pas encore étoilé)

Je suis navrée de ne pas vous avoir été utile

Dites-moi ce qui ne va pas…

…c'est anonyme !

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
princecranoir

Toutes ces courbes me donnent le tournis. J’en suis loin, petit blogueur du dimanche que je suis.
Bravo en tout cas à toi pour tes écrits de qualité et ton regard expert sur les langues.
Je te souhaite une année 2020 dans la lignée.

Ywan Cwper

Ah non, pas dans la lignée ! Mieux ! Et rassure-toi, c’est l’effet de niche qui donne leurs formes à mes courbes, for yours is the fairer quill.

[…] anglo-américains sur Quantième Art, et après avoir dû réécrire tout mon numéro sur les statistiques de 2019 parce que les grands nombres étaient cassés, j’ai décidé d’appliquer le reste. Bon, […]