Cours intuitifs

[Cours intuitif #4] La différence entre “sämre” et “värre” (comparaison en suédois)

5
(1)

Le suédois a deux mots pour dire ”pire” : ”sämre” et ”värre”. Voici la différence.

Article soutenu par Yumemiruhito ! ❤

→ Cet article est ma traduction et l’adaptation d’un article écrit en anglais par Sara Hörberg, une professeure de suédois.


La comparaison

Pour répondre à la question de quel adjectif utiliser, il faut rapidement revenir sur la manière dont le suédois forme les comparaisons, qui ressemble à l’anglais. La forme de base d’un adjectif est dite « positive« . Par exemple :

glad
heureux

Anders är glad. Han har vunnit 100 kronor på lotto.
Anders est heureux. Il a gagné 100 couronnes au loto.

dyr
cher

Diamantringen är dyr.
La bague de diamant est chère.


Pour dire « plus », comme dans « plus heureux » ou « plus cher », on ajoute le suffixe “-are” (penser à l’anglais ”-er”). C’est le comparatif.

gladare
plus heureux

Åsa är gladare än Anders. Hon har vunnit 1,000 kronor på lotto.
Åsa est plus heureuse qu’Anders. Elle a gagné 1 000 couronnes au loto.

dyrare
plus cher

Diamantarmbandet är dyrare än diamantringen.
Le bracelet de diamant est plus cher que la bague de diamant.


Pour dire « le plus », comme dans « le plus heureux » ou « le plus cher », on utilise le superlatif dont le suffixe est “-ast” (penser à l’anglais “-est”).

gladast
le plus heureux

Lena är gladast av alla. Hon har vunnit 100,000 kronor på lotto.
Lena est la plus heureuse de tous. Elle a gagné 100 000 couronnes au loto.

dyrast
le plus cher

Diamanthalsbandet är dyrast. Lena tänker köpa det.
Le collier de diamant est le plus cher. Lena va l’acheter.


“Dålig – sämre – sämst” et “dålig – värre – värst”

Maintenant qu’on a éclairci le fonctionnement de la comparaison, on peut jeter un œil à ces adjectifs.

Les adjectifs “sämre / värre” et “sämst / värst” sont tous les deux, respectivement, le comparatif et le superlatif de “dålig”, signifiant « mauvais ». Ils signifient donc respectivement « pire » et « le pire ».

Apparemment, il y a deux sortes de « mauvais » en suédois. En fait, cela dépend si une chose est mauvaise en soi (tout le temps), ou seulement parfois, en fonction des circonstances.

Perdu ? Les maladies sont un bon exemple de choses mauvaises en soi.

Hostan har blivit värre de senaste dagarna.
Ma toux a empiré (« est devenue pire ») ces derniers jours.

Ici, on utilise “värre” parce qu’une toux n’est jamais considérée comme une bonne chose : c’est toujours négatif. Un autre bon exemple de l’usage de “värre” vient du journal Dagens Nyheter :

Oljekatastrofen är värre än befarat.
La catastrophe pétrolière est pire que prévue.

Un désastre étant toujours une mauvaise chose, on utilise aussi “värre”.

Si c’est toujours confus pour vous, il reste les exemples avec “sämre”.

Patienten mår sämre idag.
Le patient se sent plus mal (« pire ») aujourd’hui.

Ce n’est pas une mauvaise chose en soi que le patient se sente plus mal : c’est la conséquence (malheureuse, certes) d’une mauvaise chose (par exemple une toux).

C’est aussi simple que ça… les cas ambigus mis à part. Par exemple, le suédois ne considère pas que le mauvais temps soit une mauvaise chose en soi, même s’il peut être perçu ainsi. Alors, à votre avis, quel adjectif utilise-t-on ?

Vädret var sämre förra sommaren. Det var inte alls lika varmt som i år.
Le temps était plus mauvais (« pire ») l’été dernier. Il n’était pas aussi chaud que cette année.

Dites-moi si l’article vous a aidé ; si ce n’est pas le cas, je peux sûrement apporter un complément dans les commentaires !

Soutenez le Quantième Art et débloquez du contenu exclusif !

Une petite note pour m'aider et/ou me motiver ?

Note moyenne : 5 / 5. Votes : 1

(Psst, cet article n'est pas encore étoilé)

Je suis navrée de ne pas vous avoir été utile

Dites-moi ce qui ne va pas…

…c'est anonyme !

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Siddhartha Burgundiae

Donc, si on parle de Greta Thunberg, on dira «värre», parce que déjà en soi elle est insupport… Non, pardon. Je m’étais promis de pas faire ce genre de boutades…

Mais plus sérieusement, si je vois clairement la parenté illr/verr/verst du vieux norrois, j’arrive pas à voir d’où viennent les mots sämre/sämst; supplétion évidemment, mais d’où ?

Ywan Cwper

Si j’en crois ce lien : https://www.saob.se/artikel/?seek=s%C3%A4mre

”[fsv. sämbre, komp., sämaster, sämster (PMånsson c. 1520: semst, n. sg.), superl., motsv. feng. sǣmra resp. sǣmest; av ovisst ursprung (jfr dock PNaert i ANF 72: 30 ff. (1957)). — Jfr SÄMRA]”

”Av ovisst ursprung”, ça ressemble beaucoup à « d’origine inconnue », qu’en dis-tu ?

Siddhartha Burgundiae

«Aus ungewissem Ursprung», en effet^^

Bon, ben, un mystère de linguistique diachronique à résoudre pour les profs de la Chaire de Langues Scandinaves à la future Université Ywan Cwper.

Ywan Cwper

Du drömmer.