Poème (18-11) : M’en tords

Les tourments d’être de bon conseil…

Quelques mots offerts, ne m’ont souffert
Qu’au courant de l’été, que le temps d’y penser
En secret exprimant, tant de ses doutes pourtant

Médire m’émeut, autant l’aveu
Méditant soucieux, comment faire au mieux ?
Mais distants tous les cieux, me dédaigne tout leur bleu

La berge, m’immerge
J’aimerais être plus fort, lui dire « allez » encore
Ou bien est-là mon tort, essayer d’être mentor ?

Quelques maux soufferts, ne m’occupent guère
Responsabilité, une authentique chimère
J’eus essayé nagère, promis à n’être usé
Mais j’ai compris ce jour, les conseils de l’enfance
N’offrent qu’une bien piètre avance, alors souffre en retour
L’océan comprendra que ma nature humaine
A voulu que je m’taise en te disant je t’aime.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s