Poème (18-9) : Confusions

Un court poème d’inspiration printano-automnale.

(J’écris par passion de l’écriture et de mes sujets, mais c’est encore mieux de ne pas se sentir seul. Si vous aimez cet article, cliquez sur le bouton « j’aime », laissez un commentaire, voire partagez si vous en avez envie. Sinon, vous pouvez juste lire, c’est bien aussi. Merci beaucoup !)


Une bétonnière dans un désert
Une épingle dans une jungle
Mes souvenirs reviennent et me rééduquent
Quelles sont ces scories d’éruptions caduques ?
Quelles sont mes chances dans cette persistance ?
Que vaut la foi contre la mauvaise foi ?
Car si je dois faire face, ce sera sans perdre la mienne
Ou alors en grimaces, dans leurs attaques soudaines
Réminiscences, déjà-vus
Hontes mises au rebut
Tout se mêle à mon vécu
Je serais ravi qu’ils signifient pour moi la vie
Qu’il est malheureux qu’ils soient symptômes de la folie

2 commentaires

  1. Quand on sait quel état de confusion règne et s’étend sur le monde…
    En tout cas, chez vous la confusion n’est pas mentale, tant vos possibilités de réflexion et vos capacités d’attention sont vastes ! Au risque de vous toucher dans votre modestie.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s