Poèmes

Poème (18-8) : Paysage: L’Océan

0
(0)

Rien ne pourra jamais empêcher les alexandrins d’être terriblement esthétiques. En voici quelques uns.


Que d’étranges sentiments dans ce vif océan
Un orange sédiment, que mes pieds salissant
Je savoure au toucher, puis je laisse emporter
Incapable de sentir le fil aéroxhydre
Chatouillant mes chevilles, je l’y vois qui s’irise

La limite ordinaire entre le ciel et la mer
Imitant mes paupières : entre le soleil amer !
Le vent nage entre mes jambes, poursuivant l’antipode
Le courant marche ingambe, en un pareil exode

Homogéinéité, ô ma gêne héritée
Est-ce donc ici ma place, dans ces deux beaux espaces ?
Appartiens-je à ces flots sans épaisseur aucune
À ces vents si flatteurs que bien sûr j’importune ?

Ces puissantes atmosphères, emboîtées en une boule
Telle une sphère à l’envers, mérité-je que je foule ?

Saveur douce et saline de ces aires opalines
Air jamais respiré, par mon souffle écorché
Est-il à moi vraiment, à moi cet océan ?


Expliquer, c’est gâcher, mais je ne voudrais pas non plus vous plonger dans la confusion. « Aéroxhydre » est évidemment un néologisme. Je l’ai formé avec « aéro » et « hydro », les racines grecques respectives pour l’air et l’eau. Le <x> au milieu, je l’ai mis pour l’esthétique un peu folle des consonnes <xh>, et pour faire « ox », rappellant l’oxygène qui est un composant commun aux deux éléments.

Soutenez le Quantième Art et débloquez du contenu exclusif !

Une petite note ?

Note moyenne : 0 / 5. Votes : 0

(Psst, cet article n'est pas encore étoilé)

Je suis navrée de ne pas vous avoir été utile

Dites-moi ce qui ne va pas…

…c'est anonyme !

Catégories :Poèmes

Tagué:, , , , , , ,

S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
larroseurarrose

Bonjour,
Je te trouve très doué, merci pour cette poésie qui doit être savourée.

Ywan Cooper

Merci beaucoup ! C’est bête à dire mais ce commentaire me fait beaucoup de bien !

yannucoj

J’aime la néologie pleine de goût et l’audace de cette poésie, une grande pénétration d’esprit s’y fait sentir.
Et cette manière de prendre corps à corps les « puissantes atmosphères » pour les restituer en un langage compréhensible est remarquable.

Ywan Cooper

Merci beaucoup !

nikellenica

Superbes alexandrins d’une grande richesse qui dépeint l’océan avec un grand talent.
Merci d’être venu visiter mon blog.
Amitiés