Duolingo vs Memrise

Aujourd’hui, un outil comme Duolingo est connu du grand public, et de l’énorme majorité des apprenants de langues. Son principal concurrent, Memrise, est un peu moins populaire quoique d’un an son aîné.

Si vous apprenez une ou plusieurs langues, vous pourriez être intéressé par les deux, et hésiter. Dans cette petite analyse, je fais ma comparaison pour vous guider.

(J’écris par passion de l’écriture et de mes sujets, mais c’est encore mieux d’avoir l’impression d’être utile. Si vous aimez cet article, cliquez sur le bouton « j’aime », voire partagez si vous en avez envie. Sinon, vous pouvez juste lire, c’est bien aussi. Merci beaucoup !)

Ma progression Duolingo, qui est le reflet de mon niveau plutôt que du temps passé dessus.
Ma progression Memrise, qui au contraire de Duolingo reflète le temps passé dessus et pas nécessairement mon niveau. Cette progression groupe tout ce que j’y apprends.

Historique

Memrise est lancé en septembre 2010. Startup couronnée de succès, elle a tôt fait d’entrer dans la compétition des applications attirant le plus l’attention du public. Une fois les six mois de « hype » passés, elle ne fait plus beaucoup parler d’elle mais s’assure une très bonne place dans les outils d’apprentissage des langues, qui sont encore à peine démocratisés.

Duolingo est lancé en novembre 2011, juste à temps sans doute pour contester le monopole de son aîné. Duo connaît un départ sur les chapeaux de roues : la version bêta rassemblait déjà 300 000 personnes. Par sa formule, l’outil a attiré énormément de monde, jusqu’à devenir the outil d’apprentissage des langues aujourd’hui.


Prestation

Pour ceux qui ne connaîtraient aucun des deux outils, il faut savoir qu’ils offrent la même chose de façon très similaire.

Ils offrent des « cours » (course en anglais) durant lesquels ils vont tenter de fourrer de nouveaux mots, ou phrases, ou traits grammaticaux dans votre mémoire. Et ils ont de quoi faire : la visualisation et l’audition de mots ou de phrases, des exercices simples de répétition (réécriture, reconstitution de phrases), puis des rappels, car l’apprentissage ne s’effectue que par une pratique persévérante.


Les cours de Memrise

Les cours de Memrise vous donnent d’abord un aperçu du mot ou de la phrase que vous apprenez. L’élément vous est montré dans la langue que vous apprenez avec la traduction dans votre langue d’apprentissage (sur l’image ci-contre, en anglais).

Les « attributs » donnent des détails incomplets ou inutiles. Ce qu’il y a d’utile, en revanche, c’est l’icône audio, qui va lancer une lecture vocale de l’élément si elle est disponible.

Une fois qu’un mot vous aura été appris, le site vous demandera de le réutiliser dans de courts exercices ; le réécrire, le retrouver parmi quelques autres mots, ou remettre les mots d’une phrase dans l’ordre. Pour vous aider, vous pouvez voir un « mem« , une image ou un texte généralement minimaliste qui vous propose une astuce mnémotechnique. Il y en a parfois plusieurs, auquel cas vous pourrez choisir.

La force de votre souvenir est représentée par une fleur qui pousse puis s’épanouit. Oui, c’est très joli. C’est surtout que le sujet de ces sites étant académique et/ou scolaire (donc peu ragoûtant), Memrise et Duolingo jouent énormément sur le design pour faire passer la pilule, et celui de Memrise, en plus de se vouloir innovateur, peut être assez lent et inconfortable.

La progression dans un cours Memrise est assez monotone et peu satisfaisante. Apprenez dix mots, révisez, bravo. Recommencez. Et recommencez encore jusqu’à la fin du cours. En revanche, cette méthode est assez valorisante : au moins l’outil va-t-il droit au but, et on en ressort, mine de rien, avec du vocabulaire supplémentaire.

La particularité de Memrise est d’être alimenté par le tout-venant : n’importe qui peut ajouter un cours à sa convenance (j’en ai créé trois). Cela a de gros avantages et de gros inconvénients.

Les avantages : d’une part, les types de cours sont diversifiés au possible (on n’apprend pas que des langues sur Memrise ; mon cours le plus populaire permet par exemple de mémoriser les figures de style françaises), et d’autre part un nombre incroyable de langues y est disponible.

Il y a aussi une discrimination très faible de l’apprenant en fonction de la langue qu’il parle ; les cours sont disponibles dans toutes les langues les plus populaires et d’autres moins. Évidemment, les cours pour les locuteurs féringianophones ou espérantophones sont extrêmement rares… Mais la proposition « n’importe qui peut apprendre n’importe quoi » reste globalement vraie ici.

Les inconvénients : d’abord, Memrise ne peut pas garantir la qualité des cours ou leur exactitude. Il n’y a pas de contrôle. Ensuite, tous les cours ne disposent pas d’extraits audios. Tous ne proposent pas une augmentation graduelle de la difficulté, ou d’apprendre spécifiquement des mots et/ou des phrases.

Néanmoins, pallier ce problème est facile : Memrise offre aussi des cours officiels de qualité supérieure. Vous pouvez vous servir de ceux-ci pour l’apprentissage en tant que tel et compléter des lacunes spécifiques avec des cours non officiels. De plus, tous les cours créés par les utilisateurs ne sont pas mauvais ! C’est un peu le Wikipédia de l’apprentissage : il y a de tout, et c’est bien si on sait comment s’y prendre et avec quel état d’esprit.

Memrise en résumé

  • La méthode de mémorisation propose à l’utilisateur d’aller à son rythme ;
  • des « mems » proposent des solutions mnémotechniques parfois utiles ;
  • c’est le Wikipédia de l’apprentissage : il y a de tout (pas que des langues) mais il faut savoir trouver ce qu’on veut et faire le tri entre la médiocrité de cours bâclés et l’excellence des cours officiels (ou non officiels mais travaillés par des gens motivés) ;
  • la progression est monotone mais au moins va-t-elle droit au but ;
  • le design est lent et peu ergonomique.
L’application mobile Memrise.

L’application mobile est raisonnablement bien faite quoiqu’un peu lente. On peut y télécharger les cours gratuitement.


Les cours de Duolingo

Si vous venez de Memrise, une chose va vous surprendre en découvrant Duolingo : on ne vous « apprend » pas les mots. On vous les montre. On va directement les insérer dans des petites phrases, puis de plus longues. Bien sûr, vous pourrez voir ce qu’ils signifient en passant la souris dessus.

Le principe de base est exactement le même que celui de Memrise : les mots et les phrases vont vous être répétés dans des exercices où la méthodologie est la répétition, toujours sur le thème de la mnémotechnie.

Duolingo est beaucoup mieux usiné que Memrise ; créer un cours est forcément collaboratif et contrôlé. Autant dire que ce n’est pas chose courante d’être créateur de cours sur Duolingo. En contrepartie, la sortie d’un cours Duolingo est parfois un véritable évènement pour Internet, et ils sont forcément d’excellente qualité. Duolingo est même le reflet en direct de l’engoument du public pour les langues, puisqu’on y trouve du klingon, du haut valyrien et du dothraki.

Avancer dans un cours sur Duolingo est agréable. Votre progrès est beaucoup mis en avant par des étapes et des sous-étapes claires. Par contre, certaines personnes peuvent avoir l’impression que le design le prend un peu pour des andouilles ; quoique l’ergonomie qui va avec soit très bien réglée, il fait un peu trop usage des thèmes graphiques de l’enfance ; à la base, on s’en fout quand il s’agit d’apprendre, mais les grosses images prennent de la place et du temps. Toutefois et encore une fois, il faut bien faire passer la pilule de l’apprentissage, qui dans l’esprit populaire est un acte désagréable auquel il faut se forcer.

Étant aussi soucieux que son concurrent de s’adresser à toutes les classes de gens (et ce combiné au fait que ses cours sont très standardisés), Duolingo peut donner l’impression aux plus motivés de ses étudiants que la progression est très lente. En effet, il explore de manière beaucoup plus perfectionniste et détaillée les univers du vocabulaire et des phrases de base. Cela prend du temps. Mais ce qu’on peut difficilement excuser, c’est la répétitivité du modèle des phrases qui sont toujours sur le modèle « sujet-verbe-objet » voire plus simple encore au début.

Pour le dédouaner du défaut précité, précisons toutefois que Duolingo propose différents types de raccourcis.

 

Aperçu d’une unité Duolingo.

Six unités Duolingo et le raccourci pour les dépasser.
  • Au tout début d’un cours, il est possible de passer un test de placement (très pratique si on connaît déjà les bases) ;
  • les leçons sont groupées dans ce qu’on appelle une unité (voir image) et l’on peut passer un test pour l’unité tout entière (bouton en haut à droite). À ce moment-là, on dispose par contre de quelques vies ; si on n’a pas tout juste (à l’exception d’un maximum de quatre erreurs) pendant ce test un peu plus grand qu’une leçon, rien n’est compté ;
  • enfin, les unités sont séparées par des raccourcis qu’on peut atteindre en passant un grand test (voir image). À éviter à moins d’être sûr d’avoir été sous-estimé par Duolingo !

 

Duolingo en résumé

  • Duolingo propose une véritable immersion dans des phrases basiques ;
  • la difficulté est croissante et contrôlée ;
  • les cours sont le fruit d’un long travail collaboratif qui garantit leur exactitude et la présence d’extraits audios ; 
  • la progression est agréable quoique mise en avant par un design encombrant ;
  • le modèle des phrases apprises est beaucoup trop monotone ;
  • la formule donne l’impression de ne pas avancer ;
  • l’outil s’est imposé des standards intelligents mais qui l’enferment dans ses propres limites.
L’application mobile Duolingo.

L’application Duolingo n’est à mon avis guère mieux optimisée que celle de Memrise. Son inconvénient principal est surtout de ne pas autoriser le téléchargement des leçons dans sa version gratuite.


Un mot sur les versions payantes

N’achetez pas les versions payantes de Memrise ou de Duolingo ! Les deux en ont développé une mais elles sont presque totalement inutiles.

Sur Memrise, le mode payant revient à un minimum de 4,92$ par mois et apporte des statistiques détaillées de la progression (waw) ainsi que la possibilité de se concentrer sur les mots difficiles. Le plus gros apport de cette version payante est la prononciation en vidéo de certains mots ou de certaines phrases par un natif de la langue apprise. C’est classe… mais j’en cherche encore l’utilité.

La version payante de Duolingo coûte au moins 6,99$ par mois (on sent qu’ils ont le monopole) et cela permet… de supprimer les pubs et de pouvoir télécharger les cours sur mobile. Sachant qu’il y a aussi une monnaie virtuelle sur Duolingo : des lingots sont attribués avec la progression et permettent d’acheter quelques gadgets comme le gel de série ou le quitte ou double ; des petits moyens de s’automotiver. D’habitude, j’aime bien ce genre de trucs, mais je ne m’en sers même pas.

Tant qu’à acheter une version payante, choisissez Memrise. Mais contrairement à ce que la publicité vous laisse entendre, cela n’accélérera pas votre apprentissage.

Ah, il y a aussi Busuu, qui peut coûter un minimum de 2,70€ par mois (attention, ce sont des euros cette fois-ci) et dont la version payante offre clairement le plus de choses : des conversations avec des personnes de langue maternelle, des cours de voyage spéciaux, des applications mobiles avec un mode hors-ligne, des tests et des certificats officiels, des exercices de grammaire, un mode de révision de vocabulaire, et l’accès aux cours des 12 langues proposées. Oui, car Busuu ne permet d’apprendre qu’une langue à la fois. Sa version payante offre beaucoup car sa version gratuite offre peu.


Choisir

Personnellement, ainsi qu’en témoignent les premières images de cet article, j’utilise beaucoup Duolingo et Memrise. Les deux. Néanmoins je déconseille de faire ça si vous ne connaissez aucun des outils. Cette façon de faire me convient, mais elle ne vous ira peut-être pas, alors faites un choix. Vous pourrez toujours changer d’avis plus tard, quitte à les utiliser ensemble comme moi.

Choisissez Memrise si vous avez confiance en votre mémoire et si vous avez la patience de vous soumettre à ses arcanes. Ce n’est pas forcément l’outil le plus efficace – cela dépend uniquement de vous – mais Memrise va droit au but : vous voulez apprendre beaucoup en peu de temps ? Avec Memrise, vous pouvez, mais à vous de garder le moral et la motivation, car ce n’est pas un gentil professeur virtuel ; plutôt un instructeur militaire. Si vous avez la discipline d’esprit, ce sera parfait pour vous.

Choisissez Duolingo si vous avez tout votre temps, ou si vous voulez gratter le moindre détail dans les bases d’une langue. L’outil vous donne l’impression d’avancer, et que votre mémoire convient parfaitement à sa formule ; cela peut être vrai, mais cela peut aussi dissimuler vos difficultés derrière un fard d’encouragements.


Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas que l’apprentissage d’une langue est un travail de longue haleine. Duolingo et Memrise, comme n’importe lequel de leurs semblables, sont des assistances, mais c’est à vous de garder l’implication et l’envie. Si vous ne les avez pas, vous n’aurez jamais la fierté d’être un locuteur digne de ce nom. Memrise adopte le thème graphique de l’espace, figurant votre progression comme une fusée à la conquête des étoiles… mais votre vrai carburant, c’est votre motivation.

Merci beaucoup pour votre lecture.

7 commentaires

  1. J’ai utilisé Duolingo pendant près de 2 ans (anglas, espagnol et italien). J’ai adoré ! Pourtant je m’en suis lassée car les phrases sont basiques, parfois inutilisables : « Cette année, je mange du sucre » ^^ Je me suis bien amusée mais je ne vois pas utiliser cette phrase un jour.
    Une fois terminé le programme, j’avais la sensation de tourner en rond et qu’il manquait une étape afin de parler dans la langue.

    Je suis passée sur Mosalingua (4,99 € par langue, en anglais et en italien). L’application est bien moins jolie mais très utile. On y apprend des phrases simples et complexes, les verbes les plus utiles, les expressions idiomatiques et même de la conjugaison. On est libre de choisir ce que l’on veut ou non travailler. Dès le début, il est possible d’utiliser ses nouvelles connaissances dans la vie quotidienne. Les créateurs basent l’apprentissage sur le fonctionnement de la mémoire. C’est très efficace selon moi, j’ai appris très vite !

    Milie

    https://www.mosalingua.com/

    Aimé par 1 personne

    • L’intérêt n’est pas que tu puisses utiliser les phrases telles quelles. L’avantage de Duolingo, c’est qu’il remplit ta mémoire de formulations – certes minimalistes – qu’à force de répétitions tu pourras fractionner et réutiliser.

      Rien que de connaître « cette année, je mange du sucre » t’apprend :
      1) le démonstratif (« cette ») ;
      2) le genre du mot « année » s’il en a un ;
      3) le pronom « je » et/ou la conjugaison correspondante ;
      4) le partitif (« du » sucre) ;
      5) trois mots de vocabulaire basique (« année », « manger », « sucre ») ;
      6) et bien sûr l’extrait audio te donne une idée de la prosodie (rythme et accent tonique).

      Mais bon, je me fais un peu l’avocat du diable puisque je fais exactement la même remarque que toi dans mon article : « le modèle des phrases apprises est beaucoup trop monotone ; la formule donne l’impression de ne pas avancer ».

      Je suis content que tu aies trouvé un outil qui te convienne. Il est vrai qu’il en existe une multitude, et que Memrise et Duolingo ne sont que les deux principaux.

      Merci pour ton commentaire !

      Aimé par 1 personne

  2. J’utilise Duolingo depuis un an. Je trouve que le point fort de cet outil, c’est son côté ludique. Ça rend l’apprentissage presque addictif !
    Bravo pour cette comparaison minutieuse 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s