Hebdo – semaine 13, 2015

fav_c3po_2

Lundi

théma (8)

 Gigot

allocineimdb

300px-Star-.svg300px-Star-.svg300px-Star¾.svg300px-Star-.svg (1)300px-Star-.svg (1)

Quand Gene Kelly reprend le cinéma de Charlie Chaplin à sa façon, n’en déplaise aux français pour la représentation peu flatteuse qu’il en fait, c’est assez étonnant de franchise. Dommage peut-être pour les longueurs plus courantes que nécessaires, mais l’effort artistique mérite le détour.

Mardi

théma (1)

 The Big White

allocineimdb

300px-Star-.svg300px-Star-.svg300px-Star-.svg300px-Star¼.svg300px-Star-.svg (1)

Dans un décor bien planté depuis le début, et avec le réalisme de la représentation des habitants de l’Alaska, ce film est un drame policier comme un autre où on a intégré des grains de folie d’une extrême densité qui le rendent parfois difficile à suivre mais fascinant. La morale est un peu trop évidente, mais ne laisse pas le spectateur sur sa faim. Les doutes qui sont laissés donnent juste la place nécessaire à l’interprétation personnelle du spectateur.

Mercredi

revu

 Starship Troopers

allocineimdb

300px-Star-.svg300px-Star-.svg300px-Star-.svg300px-Star½.svg300px-Star-.svg (1)

Jeudi

théma (3)

 Grabuge !

allocineimdb

300px-Star-.svg300px-Star¼.svg300px-Star-.svg (1)300px-Star-.svg (1)300px-Star-.svg (1)

Un film policier bien neutre, puisque pas une mauvaise réalisation de Mocky cette fois. Il compte néanmoins beaucoup sur Serrault pour relever le niveau.

Vendredi

ru

 Au bord de la mer bleue

allocineimdb

300px-Star-.svg300px-Star-.svg300px-Star¼.svg300px-Star-.svg (1)300px-Star-.svg (1)

Ce film est devenu intéressant par son âge et devait être exotique pour tous les spectateurs de l’époque de sa sortie, mais ça n’en reste pas moins un vieux film à l’intérêt limité si on ne le regarde pas en tant que documentaire.

Samedi

théma (5)

 Dancer in the Dark

allocineimdb

300px-Star-.svg300px-Star-.svg300px-Star-.svg300px-Star¼.svg300px-Star-.svg (1)

Dans ce film, il y a du bon partout, mais il faut savoir l’aimer : la façon de filmer, constamment caméra au poing, est originale mais devient vite fatigante ; la musique est extrêmement bien introduite dans le scénario et semble répondre à la question « pourquoi les personnages se mettent-ils soudain à danser et à chanter dans les comédies musicales ? » qu’un des personnages pose. Mais là encore, le genre musical est très spécial et nécessite qu’on apprécie Björk. On ne peut en revanche pas nier que c’est une oeuvre très forte où la performance des acteurs compte beaucoup.

Dimanche

 Hocus Pocus : les trois sorcières

allocineimdb

300px-Star-.svg300px-Star-.svg (1)300px-Star-.svg (1)300px-Star-.svg (1)300px-Star-.svg (1)

Dans la plus pure tradition de Walt Disney, un film mignon mais ridicule de ses personnages et de ses dialogues dégoulinants  de stupidité. Stéréotypé et digne du plus terre-à-terre des contes de fées, il n’est même pas distrayant et paraît plus vieux qu’il n’est. Un petit budget dont on se serait bien passé.


				

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s