Hebdo – semaine 4, 2015

fav_c3po_2

Lundi

dvd

 Tortilla Soup

allocineimdb

300px-Star-.svg300px-Star-.svg300px-Star¾.svg300px-Star-.svg (1)300px-Star-.svg (1)

Les films familiaux sont souvent un peu bébêtes, mais il faut croire que c’est lié à leur volonté de réalisme, car dans ce film, on a beau se trouver dans une véritable famille, on sent l’imagination scénaristique toujours proche et prête à mettre un brin d’humour bien placé. La mise en scène de la cuisine est aussi assez réussie. L’intrigue est assez multiple, mais ce n’est finalement que pour tomber dans un happy end très familial. Mais le défaut du genre est la seule (grosse) tare de l’oeuvre.

Mardi

dvd

 L'interprète

allocineimdb

300px-Star-.svg300px-Star-.svg300px-Star-.svg300px-Star-.svg (1)300px-Star-.svg (1)

Un film moderne et politique où tous les moyens ont été mis en oeuvre pour plonger le spectateur dans les bassesses du monde actuel avec un réalisme sordide. Louable, mais agaçant à la longue. On ne peut néanmoins pas se plaindre d’un rythme trop rapide et la fin est vraiment étonnante : ils ont oublié l’eau de rose ! Très divertissant malgré tout.

Mercredi

dvd

 L'esprit de la Ruche

allocineimdb

300px-Star¼.svg300px-Star-.svg (1)300px-Star-.svg (1)300px-Star-.svg (1)300px-Star-.svg (1)

 

Un film qui semble conçu pour être une perte de temps. La lenteur exagérée des scènes n’est par exemple compensée par rien. De plus, quand une scène inutile, parmi tant d’autres, use quelques minutes que le spectateur aurait judicieusement pu placer dans une activité différente que de regarder ce film, il est de très mauvais goût que de faire croire à un regain d’action et d’intérêt comme cela arrive deux fois. Pour le reste, quand on ne contemple pas pour la dixième fois le même paysage, c’est incompréhensible, et ce n’est pas la candeur des enfants, pourtant très bien choisis, qui relèvera quoi que ce soit.

Jeudi

 Divergente

allocineimdb

300px-Star-.svg300px-Star-.svg300px-Star-.svg300px-Star¾.svg300px-Star-.svg (1)

 

Un portrait de la société comme il en existe beaucoup mais qui comporte pour une fois une mise en scène particulièrement intéressante qui met vraiment bien dans l’ambiance. Film pop-corn bien américain, mais séduisant de par les quelques éléments exotiques de son scénario. Kate Winslet en méchante : original mais là encore très réussi.

dvd300px-Star¼.svg300px-Star-.svg (1)300px-Star-.svg (1)300px-Star-.svg (1)300px-Star-.svg (1)
Hors Satan
allocineimdb

On a inventé le film lorsqu’on a su mettre l’image en mouvement. Dans ce film, c’est différent : on a aligné des images sans mouvement. D’un ennui profond, ce film est lent, déprimant et répétitif, et n’a même pas les outils pour parfaire la mise en scène des idées surnaturelles du scénario, bien plus largement exploitable. Arnaque.

Vendredi

ru

 1612: Khroniki smutnogo vremeni

allocineimdb

300px-Star-.svg300px-Star-.svg300px-Star-.svg300px-Star½.svg300px-Star-.svg (1)

Une grosse production russe présente l’avantage d’une vision tout à fait correcte mais néanmoins différente (d’une production américaine, par exemple) du sujet dont le film parle. Ainsi, on verra des combats totalement revisités ou le réalisme a vraiment sa place et où le trucage paraît vraiment caché. On notera l’accent historique mis sur les armes en général, qu’on voit sous un angle inédit et instructif. On ne sait pas si les rudes manières des acteurs viennent des personnages ou des personnes qui les jouent, mais c’est en tout cas un film très bien documenté qui défend bien son sujet d’une façon distrayante et probablement fidèle.

Samedi

théma (5)

 Cabaret

allocineimdb

300px-Star-.svg300px-Star-.svg300px-Star¼.svg300px-Star-.svg (1)300px-Star-.svg (1)

Pour qui aime le milieu du cabaret, c’est à peu près intéressant. Pour qui aime les films musicaux, c’est à peu près intéressant. Les numéros sont très bien interprétés mais le film n’a hélas pas l’avantage d’être vraiment « puissant » sur une de ses facettes. Le film a néanmoins l’avantage de s’ancrer dans un contexte historique particulier qui le différencie un peu des films musicaux romantiques classiques de l’époque.

Dimanche

revu

 Perdus dans l'espace

allocineimdb

300px-Star-.svg300px-Star-.svg300px-Star-.svg (1)300px-Star-.svg (1)300px-Star-.svg (1)

Certainement de la petite SF, aux incohérences temporelles et spatiales criantes : comment expliquer par exemple qu’après avoir atterri à un point aléatoire de la galaxie, l’équipage veuille suivre le chemin inverse pour atteindre un point précis ? Bof, ce n’est que le fin mot du film…Ses faiblesses sont énormes mais pour qui aime ce distraire devant ces navets, c’est réussi. Moi, par exemple.

2 réflexions sur “Hebdo – semaine 4, 2015

  1. Pingback: Hebdo – semaine 41, 2015 | C3PO
  2. Pingback: Hebdo – semaine 53, 2015 | Cinémanonyme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s